Dans un univers façonné par des dragons divins, ou moult races et magies se côtoient, venez prendre part a la grande fresque de cet univers (NC-18 pour les thèmes abordés)


Lynn Redfire, La forgeronne du clos [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar



Lynn Redfire
Ft Original from Inconnu


Informations

Âge du personnage : 35 ans
Race du personnage : Eyrienne
Sexe du personnage : Féminin
Classe du personnage : Arcaniste
Métier du personnage : Forgeronne
----------
Votre groupe : Civil
Votre allégeance : Le clos jusqu’à ce que l’on lui offre une meilleure vie.

Code du règlement :Validé par Eliel


Physique
Son nom de famille fait presque tâche quand on remarque immédiatement ses quelques mèches bleus sur le devant de sa coupe un peu punk. Elle ne l’a malheureusement pas choisi et s’en amuse assez d’ailleurs, parce que son regard lui était rouge comme le feu de colère qui brûlait en elle inlassablement. Le reste de ses cheveux sont noirs ou bleu nuit, d’une taille différente parce qu’elle n’aimait pas l’équilibre, qu’elle se coupait toujours les cheveux elle-même. Elle a une peau mixte, entre le bleu comme ses cheveux qu’une peau mate comme celle des humains, cette différence ne la dérange clairement pas, elle aime l’exposé même et c’est bien pour cette raison qu’elle se balade souvent en tenue style BDSM. Elle est tellement particulière qu’elle attire le regard et en même temps, elle en fait peur à certain qui n’ose pas beaucoup l’approcher. Était-ce uniquement à cause de son physique ou aussi de la réputation qu’elle aime créer autour d’elle pour ne pas être importuné ?

Elle est eyrienne dans la forme de son visage qui est celui d’un félin dont elle possède toutes les caractéristiques que ce soit le petit nez, les dents et la légère fourrure et moustaches. Sur le haut de sa tête, entre ses cheveux, elle a deux magnifiques oreilles de la même couleur que sa peau sombre dont la sensibilité est extrême autant au bruit qu’aux caresses. C’est la seule chose qui la catégorise dans ce style extérieurement parlant, son corps est plus celui d’un humain, il n’y a qu’une queue fine et courte entre ses fesses qui la ramène à son côté animal. Mais si vous la connaissait plus intimement, vous découvrirait aussi des pattes plutôt que des pieds. Mais elle n’aime pas les montrer, c’est une partie d’elle qu’elle ne supporte pas, et ce, même si elle déteste l’équilibre, elle n’aime pas les voir, elle se sent plus monstre de foire qu’autre chose.


Caractère
Lynn paraît froide aux premiers abords, comme quelqu’un qui ne veut pas que l’on vienne lui parler et qu’elle veut être seule. Ce n’est pas qu’elle est asociale, loin de là même, c’est juste qu’elle ne supporte pas les remarques que l’on pourrait lui faire de son physique moitié humain, moitié animal. Et encore, vu qu’elle cache toujours ce qu’elle n’aimait pas, l’impression d’être une expérience ratée était allégé. Elle est ainsi par les évènements de son passé, et aussi parce qu’elle s’est vendu comme prostituée à un moment donnée de sa vie. Alors si on vante sa beauté particulière, si on tente de la draguer, elle se braque et se retient difficilement de ne pas céder à son tempérament de feu qu’elle tente de maîtriser au mieux.

Même si elle paraît froide aux premiers abords, elle n’agressera jamais verbalement quelqu’un qui se rapprocherait d’elle pour débuter une conversation pour simplement lui poser une question sur la direction à prendre ou autre. Son ton peut paraître agressif aux premiers abords, son regard presque de tueur aussi, ce n’est qu’une mise en garde pour faire comprendre que même si elle est une fille, elle pourrait vous trancher la gorge à la moindre remarque qui ne pourrait pas lui plaire. Elle ne supporte vraiment pas les messes basses et les murmures, particulièrement quand ils sont proches d’elle et que leur regard se perde dans le sien.

Elle s’est créé une carapace si impressionnante qu’elle a beaucoup de mal à s’en défaire, à s’ouvrir aux autres, pourtant, elle aimerait pouvoir simplement faire confiance à quelqu’un. Et même si elle semblait en avoir rien à faire du monde, de la guerre et des ennuis de certains, ce n’était qu’un masque pour que ne l’on vienne pas lui casser les pieds, elle a sa vision de la vie et n’avait pas besoin d’essayer de se faire convaincre par d’autre. Elle viendra tout de même en aide à ceux qui en ont le besoin, ne la saoulez simplement pas avec des remerciements inutiles ou autre chose. Ne pensez pas qu’elle viendra sauver quiconque, si elle ne se sent pas de taille contre la personne, elle prendra la poudre d’escampette, elle n’est pas suicidaire, elle tient à sa vie comme jamais.  


Histoire
Née d’une mère Eyrienne et d’un père humain, la jeune femme n’a pas eu la chance de les connaître puisqu’elle fut abandonnée quelques jours après la naissance devant une auberge dans le domaine du clos. Elle fut retrouvée par un couple imposant d’Eyrien qui voyait dans cette enfant une chance d’obtenir ce qu’ils désiraient depuis des années, à savoir une vie de famille. Elle était comme tombé du ciel, un miracle offert par les dieux de Memtis pour leur offrir un enfant et ce, bien qu’elle ait une grande partie d’apparence humaine. Pour eux, cela ne changeait rien à part qu’ils devraient lui apprendre à se battre comme une bête pour supporter les critiques qu’elle recevrait. Ce serait certes une vie difficile, ils en avaient totalement conscience, cependant, c’était toujours mieux que de ne pas vivre du tout. Ses nouveaux parents étaient les propriétaires d’un établissement de renom où les clients n’osaient pas spécialement faire de bagarre dans l’établissement puisque dans le cas contraire, ils étaient bannis d’y entrer et leur réputation en prenait un sacré coup. De ce fait, dès qu’un client n’était pas en accord avec l’un, ils sortaient dehors pour régler leur compte où généralement leur réconciliation se finissait au bar dans la bonne entente et la bonne humeur.

Elle eut une enfance difficile comme l’avait prévu ses parents adoptifs. Dès les premiers jours d’école, elle se battait à chaque fois que l’on osait se moquer d’elle et de sa différence, elle était incapable de faire comme si de rien n’était, de ne pas entendre ce qu’il disait plus d’une minute ou deux avant qu’elle ne cède littéralement à sa rage de colère. Alors presque chaque soir, elle revenait avec des blessures sur son corps. Ses parents l’ont entraîné depuis ce jour pour qu’elle puisse avoir une chance de gagner et ne pas seulement subir leurs coups sans pour autant les attaquer directement, ils voulaient lui inculquer leur manière de fonctionner où ils abusaient de la violence qu’en contre carrant leur attaque, d’utiliser les menaces s’ils n’arrêtaient pas. Elle ne voyait pas l’intérêt de la tactique alors elle oubliait toujours cette partie de leur enseignement et se contenta de gagner au fil des mois de plus en plus de combat au point que tout l’école n’osait plus jamais l’approcher, ni la critiquer. Elle était devenue la terreur de l’école jusqu’au jour un nouvel élève arriva et la mettait chaos à chaque fois qu’elle se défoulait sur l’un d’eux parce qu’elle ne supportait pas les messes basses et pensait, était certaine que l’on parlait d’elle. Voilà qu’elle devenait de nouveau la risée de toute l’école et à chaque fois qu’elle tentait de se venger sur l’un d’eux, l’invincible comme ils aimaient bien l’appeler lui rappeler qu’il était là pour défendre les plus faibles.

Cette phrase lui faisait comprendre qu’elle tournait mal et chaque jour qu’elle rentrait en piteux état et qu’elle expliquait la situation à ses parents, elle comprit que finalement, elle les décevait de plus en plus. Pendant des mois, elle arrêta l’école, pour étudier à la maison puisque la vie à l’école était insupportable. Les derniers mots de son adversaire le plus fort répétait sans cesse en boucle dans sa tête. Elle n’avait jamais voulu être le bourreau, elle aurait préféré être invisible pour que personne ne la critique et lui fasse la guerre de cette manière, mais ce qui la choquait le plus, c’est que maintenant qu’elle prenait du recul, elle comprenait qu’il ne l’avait jamais critiqué lui, il ne la provoquait même jamais, il se contentait de protéger les autres de ses attaques et surtout, elle se souvient maintenant qu’elle l’avait vu rabrouer certains de leur remarque. Elle finit par comprendre qu’il pourrait être ami si elle se calmait, si elle prenait le temps d’écouter avant d’agir et de foncer tête baissée. Depuis, elle travaillait sur sa mentalité, forçant sa mère et son père à la provoquée pour qu’elle se contrôle et n’abuse pas de ses poings. Cela marchait bien sauf que c’était uniquement parce qu’elle ne pouvait pas s’en prendre à ses parents qui lui avait offert tant d’amour.

Un jour, alors qu’elle se promenait simplement avec sa mère sur le marché et qu’elle pensait à quelle magie utiliser, cette dernière entendait des remarques déplaisantes sur sa fille qui ne lui plaisait pas. Elle se rapprocha d’elle pour demander des excuses, chose qu’il ne venait pas, elle ne trouvait pas de raison d’en faire puisqu’elle le pensait et qu’elle ne regrettait pas ses mots. Elle n’aimait pas ça, cependant, elle finit par la menacer si elle ne présentait pas des excuses immédiatement. L’injurieuse essayait de passer à côté d’elle sauf que sa mère se mit sur son passage et rapidement, ça se transformait en bagarre. Elle en vient aux mains pour la défendre, mais pas en l’attaquant, juste en utilisant l’attaque de son adversaire contre elle et la menaça d’y aller plus fort si elle ne retirait pas ses paroles. C’est depuis ce jour qu’elle comprit ce qu’ils ont voulu dire, qu’elle finit même par retourner à l’école, que les bagarres cessèrent petit à petit et qu’elle finit même par bien s’entendre avec l’invincible après avoir présenté ses excuses. Elle dut prouver pendant des mois qu’elle pouvait ne pas céder à sa colère, souvent arrêté par son ancien pire ennemis. Un long changement qui ne lui avait apportait finalement que des bonnes choses, presque une vie en rose après l’enfer.

Ils étaient devenus si fraternel que finalement, ils avaient eu la même idée pour la magie qu’ils voulaient apprendre, l’un le maîtrisant beaucoup mieux que l’autre. Pour elle, savant d’avance qu’elle allait en bavé en le prenant, c’était plus un moyen pour elle de se rappeler qu’elle ne pouvait plus laisser ses émotions prendre le dessus si elle ne voulait pas blesser quelqu’un gravement. Ce fut les études les plus dures de sa vie, pourtant, elle gagnait de plus en plus de calme, retenant ses coups et sa colère en se frappant elle-même ou en utilisant la technique de ses parents. Elle utilisait la magie Arcaniste uniquement quand ils insistaient encore pour leur faire comprendre qu’ils prenaient de gros risque. Son meilleur ami finit cependant par partir d’ici pour aller dans une ville où il ne fallait pas constamment se battre en suivant ses parents ce qui l’avait immédiatement renfermé sur elle-même, se sentant définitivement seule. Il était le seul à pouvoir la comprendre et qui l’appréciait, qui s’en fichait de n’être qu’à moitié Eyrienne. Dans ce monde de brute, elle devait constamment rappeler qu’elle était aussi forte qu’eux, qu’elle n’était pas une faible femme, avec lui à ses côtés, elle pouvait respirer plus facilement parce que les gens n’osaient pas trop s’approcher de lui de par sa grandeur et sa grosse musculature.

Ses parents avaient espéré qu’elle reprendrait le flambeau du bar, elle aurait aimé aussi cependant, le peu qu’elle y avait travaillé pour avoir de l’argent de côté, elle était plus que ravie le jour où cela s’arrêtait. Non, ce n’était clairement pas pour elle ça vu qu’elle avait toujours une soudaine envie de frapper la plupart des clients qui l’exaspérait. Il y avait par contre un domaine qui l’intéressait plus qu’autre chose, où elle passait même le plus clair de son temps libre, c’était devant la forge du village. Encore une fois, c’était un art à l’opposé de son caractère de feu, et c’est exactement ce qui lui plaisait parce qu’elle ne pourrait justement pas relâcher la pression qu’elle faisait sur elle-même depuis son adoption et ce n’était pas le moment de se relâcher. Il ne voulait pas d’un apprenti, surtout pas d’elle, la jugeant pas apte à ce travail, cette réaction avait le don de l’énervé, tout ça parce qu’elle était une femme ? C’était digne d’un macho de penser comme ça. Elle était tellement furieuse contre lui, qu’après des jours seulement, elle finit par exploser littéralement en mettant le feu à la forge, le privant de son emploi. Il comprit rapidement que c’était elle la coupable alors il alla la voir et menaça de mettre en faillite le bar de ses parents.

Elle finit par avoir ce qu’elle voulait, elle travaillait à la forge avec une énorme dette à rembourser pour pas que ses parents perdent ce qu’il y avait de plus précieux pour eux après leur fille. Après quelques mois, elle finit par quitter la maison familiale et se mit à vendre son corps dans les autres territoires pour ne pas être reconnu comme prostituée dans la ville où elle vit actuellement. Elle cherche depuis à se défaire de sa dette et à vivre ailleurs, à être reconnu et peut-être se faire une amitié aussi forte que celle de son passé.



Et vous ?
Votre âge : 30 ans
Pourquoi ce forum ? : Parce que l’on m’a invité o/
Un dernier mot Jean Pierre ? :Ne pensez même pas à me mettre esclave, je ne me laisserais pas faire.

Voir le profil de l'utilisateur
Message par Lynn Redfire le Jeu 31 Mai - 18:49
avatar
Vagabond


Bonjour Lynn ! Merci d'avoir proposé ce personnage et d'avoir pris le temps d'en rédiger la fiche.

Cependant, elle ne peut pas être validée en l'état. Si le code du règlement est bon (je l'ai d'ailleurs validé) je pense qu'une relecture et une correction de ta fiche me semblent indispensables.

En effet, on peut y retrouver plusieurs tournures hasardeuses à tel point que, parfois, on ne comprend même plus le sens de la phrase. Par exemple, je ne comprends pas cette phrase :

@Lynn Redfire a écrit:Un jour, alors qu’elle se promenait simplement avec sa mère sur le marché et qu’elle pensait à quel magie utiliser, cette dernière entendait des remarques sur sa fille qui ne lui plaisait pas qu’elle vient jusqu’à sa rencontre pour demander des excuses, chose qu’il ne venait pas.

Aussi, l'emploi de certains mots pose problème comme "forgerie" que tu utilises à la place de "forge".

Nous ne demandons pas forcément une écriture parfaite et sans la moindre faute (même si c'est évidemment ce vers quoi il faut tendre) et sommes conscients que, tous, nous pouvons faire des erreurs. Toutefois, il y en a dans ta fiche un peu trop et, surtout, elles nuisent à la compréhension du texte. Il faut donc rectifier le tir pour que la fiche soit validée car, comme je le disais, en l'état, je refuse de la valider.

Une fois que tu auras amélioré ta fiche, pense à prévenir un administrateur pour qu'il puisse venir la vérifier et, si tout se passe bien, la valider !
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Eliel Arkanea le Jeu 31 Mai - 19:26
avatar


Faut croire que mon correcteur habituel était en pause, effectivement, y avait pas mal de faute... Fichu correcteur qui fait pas son boulot.

Enfin soit, j'ai adapté le passage qui te gêne en espérant que cela soit plus clair.

Et désolé de me trompé de mot pour la forge. J'ai corrigé tout ses moments-là.

J'attends de vos nouvelles.
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Lynn Redfire le Ven 1 Juin - 10:02
avatar
Vagabond



Fiche validée

Ta fiche est validée, bienvenue chez les civils du Clos !

N'hésite pas à remplir les champs de ton profil avec le lien de ta fiche !

Tu peux aussi aller poster une demande de rp à cet endroit : http://memtis.forumactif.com/f37-demandes-de-rp

Amuse toi bien parmi nous et bon séjour en Memtis !
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Eliel Arkanea le Sam 2 Juin - 11:03
Contenu sponsorisé


Message par Contenu sponsorisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum