Dans un univers façonné par des dragons divins, ou moult races et magies se côtoient, venez prendre part a la grande fresque de cet univers (NC-18 pour les thèmes abordés)


Rencontre impromptue [Ft Eliel]

Memtis :: Owl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
Vagabond




Rencontre impromptue

Owl... Une petite ville fort sympathique, trouvait Virion. Ce n’était que la troisième fois qu’il y venait, et c’était toujours pour un déplacement professionnel : En tant que point de passage entre Fylog et Andésia, cette charmante ville était la première chose que voyaient les nouveaux arrivants. L’architecture de l’endroit l’impressionnait toujours un peu, les villes ainsi bâties au sein même de la montagne n’étant pas légion sur le continent… Mais à chaque fois il se disait que les possibilités d’escalades n’en finissaient pas. Peut-être qu’un jour il ferait un contrat ici même… L’assassin prit un peu le temps d’apprécier le soleil, ayant passé un bon moment dans les souterrains de la montagne ; l’obscurité est utile pendant le travail, mais la lumière est généralement agréable.

Bien. Son contrat lui disait d’aller à Boros… Il savait que c’était à l’Est, mais pas grand chose de plus. Les dernière fois qu’il était venu à Dinos, c’était à la Cité qu’il avait accompli ses boulots… Il se demanda s’il aurait pu y aller en bateau directement, puis se représenta mentalement le long trajet maritime depuis Bae, et la quantité de risques potentiels de la mer. Lutter contre des bandits de grand chemin, ça il savait faire, mais il était quand même plus ardu d’intimider une tempête (il le savait, il avait essayé une fois). Au moins il découvrait du pays, même si ça ne réglait pas son problème de transport. Pas question de se rendre jusque Boros à pied : quelques contrats juteux l’attendaient probablement à Fylog, autant terminer en vitesse ce qui l’amenait de ce côté des montagnes.

Virion respira donc un coup, replaça son sac sur le dos, et entreprit d’avancer dans les rues. Il se dirigea vers la porte Est, depuis laquelle il supposait pouvoir trouver une caravane en partance pour sa destination. En plein coeur de la journée avec un si beau temps, la ville grouillait d’activité, et les marchands sortaient aussi vite que des escargots par temps de pluie. Ainsi, il ne craignait qu’une chose : qu’on veuille absolument lui faire acheter quelque chose dont il n’avait clairement pas besoin.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Virion Malael le Mer 30 Mai - 12:10
avatar
Vagabond




Rencontre impromptue
La dent du dragon. Avec un nom pareil, ça devait forcément avoir un rapport avec les dragons, non ? Donc c'était un endroit qu'Eliel, en tant que fier dragon noir qui se respecte, se devait absolument de visiter. Les renseignements qu'il avait eu disaient qu'il devait passer par Owl et c'est tout naturellement que le jeune homme s'y était rendu et cherchait maintenant l'accès à ce fameux lieu. Pourtant, l'humeur n'était pas spécialement au beau fixe.

En effet, il y a plusieurs jours, alors qu'il était en vadrouille dans la nature, Eliel avait trouvé des oliviers. Et, toujours prompt à chercher de nouvelles idées quand il s'agit de manger, il avait décidé de créer une nouvelle recette : le griffon aux olives ! L'expérience avait été un échec cuisant. En effet, le fruit des oliviers était extrêmement amer et rendait l'ensemble absolument immangeable, même pour quelqu'un qui aimerait l'amertume.

Cependant, s'il y a une chose qu'Eliel avait appris avec la cuisine, c'est qu'on pouvait transformer un ingrédient pour en modifier la saveur. C'était le principe de la cuisson, d'ailleurs. Ainsi, il avait fait en sorte de laisser mariner les olives dans de l'eau salée afin d'en atténuer l'amertume. Le résultat était au rendez-vous et le plat obtenu plus que satisfaisant.

Pourtant, les gens à qui il essayait de vendre son nouveau "griffon rôti aux olives salées" refusaient systématiquement. Outre les habituels fragiles du palais qui, par manque de goût évident, trouvaient la viande de griffon trop forte pour eux, beaucoup refusaient aussi de seulement goûter par peur de l'amertume des olives. Même s'il leur expliquait clairement qu'il avait justement fait en sorte que ça ne soit plus un problème.

En plus de ça... C'était bien beau de devoir passer par Owl pour aller à la dent du dragon. Mais une fois sur place, par où fallait-il aller ? C'était la première fois qu'il venait dans cette ville et ne la connaissait donc pas. Eliel n'avait pas encore compris que la dent du dragon était en fait tout simplement la montagne dans laquelle la ville était incrustée. Trop occupé qu'il était avec son problème culinaire, il n'avait pas vraiment pris la peine de renseigner plus que ça estimant qu'il aurait tout le loisir de le faire une fois en ville.

Et l'occasion se présenta peut-être à lui. Eliel aperçut en effet un elfe étrange qui allait en sens inverse. Sa peau semblait plus sombre et, surtout, une queue noire qui passait par dessus sa tête, était visible. Cela ne ressemblait pas à une queue de dragon mais le fait que l'individu affiche ainsi des traits personnels de sa nature plu tout de suite à Eliel qui faisait pareil avec les siens. Il ajusta son écharpe, passa une main dans sa chevelure et s'approcha ensuite résolument du passant pour l'interpeller en souriant.

- Bonjour ! Je peux vous déranger un moment ? J'ai une ou deux questions à vous poser, si c'est possible !

Une, deux... Ou plusieurs questions, en vérité. Il était intrigué par la nature du monsieur. Mais surtout, il fallait se renseigner sur la dent du dragon et la façon de s'y rendre et, aussi, essayer de voir si les elfes sombres à queue se terminant par une pointe étaient moins obtus que la majorité des gens et acceptaient de tester de nouvelles recettes culinaires. Vu qu'il avait lui aussi un sac, soit il partait en voyage soit il en revenait. Dans les deux cas, acheter des vivres pouvait s'avérer intéressant pour lui. Eliel comptait bien tenter le coup.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Eliel Arkanea le Mer 30 Mai - 13:27
avatar
Vagabond




Rencontre impromptue

La population de Owl était plutôt disparate, on pouvait croiser beaucoup d’individus originaux simplement en tournant sur soi même. Ce n’était évidemment pas du niveau des villes principales, mais sa position en tant que point de passage jouait évidemment un rôle là-dedans. Si bien que Virion ne s’étonna pas outre mesure de voir un humanoïde avec des traits draconiques s’approcher de lui. En revanche, il était un peu plus surpris par son accoutrement plutôt révélateur et le fait qu’il venait pour l’interpeller. L’assassin avait déjà eu besoin de repousser les assauts de marchands excités, mais ce dragon ne ressemblait pas à l’un d’entre eux…

La réflexion de Virion fut la suivante : Il est torse nu, vient de se recoiffer rapidement, ne me lâche pas des yeux et s’approche en souriant.

C’est donc un représentant en maisons closes.

Le visage de Virion resta impassible, mais intérieurement, il se prépara à l’impact imminent. Il allait falloir éconduire l’individu sans être trop brusque, parce qu’après tout, il ne faisait que son travail lui aussi… Lorsque son interlocuteur s’arrêta devant lui, Virion s’était décidé sur “Navré monsieur, vous êtes bel homme mais je ne suis pas intéressé, car voyez-vous d’une part je suis en déplacement professionnel et je ne peux malheureusement pas souffrir de retard et d’autre part je courtise plutôt la gent féminine, mais continuez je suis sûr que vous aurez du succès”. Il écouta la requête puis ouvrit machinalement la bouche pour répondre… Avant de la refermer, se rendant compte que demander à poser des questions n’était pas vraiment l’approche habituelle de ce genre de profession.

Non, ça ressemblait plutôt à celle des étudiants en magie quand ils faisaient des sondages dans la rue.

Virion resta silencieux deux secondes et demi, le temps d’accueillir cette nouvelle conclusion, puis se dit qu’après tout, il pouvait bien aider cette personne dans le besoin.

- Hum, bonjour pardon. Oui, je suppose que je peux répondre à vos questions, si ça ne prend pas trop longtemps ?

Il espérait vraiment qu’il ne s’était pas lancé dans un questionnaire d’une heure.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Virion Malael le Mer 30 Mai - 14:11
avatar
Vagabond




Rencontre impromptue
L'elfe avait ouvert la bouche pour la refermer sans rien dire. Il y avait deux possibilités à cette réaction, selon Eliel. Premièrement, il était sous le charme du dragon. Ce qui pouvait se comprendre : ce dernier n'avait pas à rougir de son physique. En fait, il en était même fier et n'hésitait pas à jouer. Deuxièmement... Il était décontenancé par les attributs draconiques de son interlocuteur. Il est vrai qu'on ne croisait pas souvent de dragon qui s'affiche aussi ouvertement.

Ou alors, il était juste surpris par la démarche d'Eliel. Mais c'était tout de même une réaction moins intéressante que les deux auxquelles le dragon avait pensé. Même si elle était plus probable, en vérité. Passé ce moment d'incertitude, il ouvrit de nouveau la bouche, pour parler cette fois. Pas trop longtemps ? Zut. Mauvais départ, s'il était pressé, il ne voudrait sûrement pas entendre parler de griffon aux olives... Eliel décida donc de commencer par la raison principale de sa venue en ces lieux. Le reste pourrait être abordé plus tard, quand la conversation serait lancée.

- Tout dépend de ce que vous entendez par "longtemps" ! Tout d'abord, je dois avouer que je suis un peu perdu. Je cherche la dent du dragon... On m'a dit qu'il fallait passer par cette ville. Mais je ne sais pas où il faut aller ensuite. Vous pourriez m'indiquer la route à suivre ?

En fait c'était le bon plan. L'elfe allait lui donner le renseignement et, pour le remercier, Eliel allait lui proposer une part de sa nouvelle recette. Plutôt bien improvisé ! L'autre option aurait été d'essayer de séduire l'individu mais c'est une approche toujours un peu risquée quand on ne connait pas son interlocuteur : s'il était hétérosexuel, ça pouvait le faire fuir. Découverte faite par l'expérience.

Cela dit, le jeune homme resta souriant et fit attention à rester sous le meilleur jour possible. On ne sait jamais. Puis, de toute façon, il avait tout intérêt à ce que le passant reste dans de bonnes dispositions. Il n'avait pas manquer de remarquer les fourreaux, et il ne voulait pas faire connaissance avec leur contenu. Surtout qu'il aimerait bien aussi poser des questions à leur propriétaire sur cette étrange queue qui remontait par dessus la tête.

Pendant un instant, d'ailleurs, il hésita à faire de même avec la sienne. Peut-être que ça pouvait être perçu comme un signe positif ? Mais peut-être était-ce l'inverse ? Une fois encore, le cruel manque de culture et de connaissances du jeune dragon le plongeait dans l'incertitude. Il ne connaissait rien de cette race d'elfe. En fait, il n'était même pas sûr que ça soit un elfe. Dans le doute, il préféra ne rien faire pour le moment. Pas avant d'en savoir un petit peu plus, en tous cas. Il espéra simplement que sa perplexité ne se fit pas voir. Sinon, il aurait à s'expliquer et il n'en avait pas envie.

Une autre question survint dans son esprit : devait-il se présenter tout de suite ? Probablement pas. Il venait de simplement demander son chemin. Les gens ne se présentent pas pour une demande aussi triviale. S'il le faisait maintenant, il passerait pour quelqu'un d'étrange. Une fois de plus, mieux valait attendre. Une fois la conversation bien engagée, il serait alors temps de reconsidérer la question des présentations.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Eliel Arkanea le Mer 30 Mai - 21:32
avatar
Vagabond




Rencontre impromptue

Ah, en fait il demandait des directions… Donc ce n’était pas non plus un étudiant, Virion s’était de nouveau fourvoyé. Il devait avouer qu’il ne s’attendait pas du tout à ce genre d’approche pour simplement se renseigner, surtout vu le nombre de gens dans la rue qui sont manifestement des habitués des lieux. Ce dragon aurait pu choisir n’importe quel marchand ou garde de passage, mais il avait jeté son dévolu sur lui… Après s’être recoiffé.

Bon, peut-être qu’il voulait juste faire attention à son apparence, mais cela continuait de titiller l’instinct de Virion : il avait la vague impression que son interlocuteur avait une idée derrière la tête. Plusieurs questions alors qu’il ne voudrait que se diriger ? La prudence était de mise, ne serait-ce que par principe...

Pour en revenir à la discussion, Virion ne pouvait malheureusement pas aider. Il ne connaissait pas suffisamment bien les environs pour diriger cet individu. Néanmoins, cela pourrait permettre de voir si effectivement le dragon avait une autre idée en tête, ou si toute cette introduction des deux personnes en présence était juste la plus maladroite du pays.

- La dent du dragon… Ah désolé, je crains de ne pas pouvoir vous renseigner, je ne suis pas d’ici. Essayez peut-être de demander à la garde ? Je pense qu’ils seront plus au courant que moi.

Virion restait poli. En même temps, personne n’avait été désagréable jusque là, et ce n’était pas lui qui allait commencer. Le risque principal de la discussion était, à part une embuscade surprise, le fait qu’elle devienne encore plus gênante. Mais à ça, on pouvait y survivre.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Virion Malael le Jeu 31 Mai - 10:25
avatar
Vagabond




Rencontre impromptue
Et pan ! Tout le plan tombait à l'eau. Si Eliel avait envisagé que l'elfe puisse arriver en ville suite à un voyage, il n'avait pas compté sur le fait qu'il n'en soit pas originaire. Après tout, il aurait très bien pu être un citoyen de la ville sur le retour. Mais non. Il était aussi paumé qu'Eliel qui, du coup, en perdit un peu de son sourire.

Enfin, pour être parfaitement honnête, il aurait dû s'y attendre : en observant la foule, on ne voyait pas tant d'elfe que ça et encore moins des aussi atypiques que lui. Cela donnait tout de même un indice quant à l'origine extérieure de l'individu. Il ne le laissa pas plus paraître mais cela contrariait beaucoup le dragon qui se trouvait maintenant dans une situation qu'il ne maitrisait pas : la sociabilisation.

Autant la chasse, c'était facile. Des crocs qui tranchent une jugulaire et c'était fait. On avait pas besoin de parlementer avec la proie. La cuisine, c'était pareil ; même si on ratait lamentablement, on avait pas besoin de rendre des comptes aux aliments. Et même dans le cadre de la prostitution, c'était rarement nécessaire vu que les gens qui venaient là savaient déjà ce qu'ils voulaient. Et Eliel avait naturellement d'excellents arguments dans le domaine sans avoir à se lancer dans de longues conversations emplies de subtilités.

Par contre, dès qu'il fallait accrocher l'attention de quelqu'un dans un autre contexte ou qu'il fallait réussir à l'intéresser que ce soit pour lui vendre quelque chose ou simplement pour le fameux "faire connaissance" si cher à Sophia... C'était tout de suite beaucoup plus chiant pour le jeune homme qui ne savait pas vraiment y faire. Et ici, il avait bien compris que le charme ne serait pas une option.

Bref, il était donc impossible de continuer comme il l'avait prévu : il n'allait tout de même pas remercier l'individu pour ne pas lui avoir rendu service. De quoi aurait-il l'air ? Et même ! De quoi avait-il l'air, là, maintenant ? En face, ça ne serait pas étonnant qu'il se pose des questions en s'impatientant d'avoir une réaction.

- Ho. D'accord, désolé, je croyais que vous étiez d'ici. Après c'est vrai que vous ne ressemblez pas vraiment aux autre. C'est même pour ça que je me suis dirigé vers vous ! J'étais un peu curieux.

Sophia aurait été fière. Il avait été franc avec son interlocuteur sur ses motivations ! Enfin... Il n'avait pas encore abordé le griffon aux olives... Mais la situation ne s'y prêtait guerre pour l'instant. Et puis, il n'était pas convaincu. La franchise ouvrait les portes disait Sophia. Mais il n'avait pas l'impression de forcément gagner des points ici. Il passait vraiment trop de temps seul et avait vraiment du mal dans les relations purement sociales. Et, comme le manque de connaissances, il n'aimait pas le montrer ; ce qu'il était en train de faire ici.

- Moi, par exemple, je suis un dragon !

Il avait - un peu naïvement - ajouté ça dans l'espoir que ça puisse intéresser son interlocuteur. Eliel était toujours content qu'on s'intéresse à sa nature draconique dont il était si fier. Et il espérait que c'était pareil dans l'autre sens et que son intérêt pour la nature floue de son vis-à-vis soit bien accueillie.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Eliel Arkanea le Jeu 31 Mai - 14:34
avatar
Vagabond




Rencontre impromptue

Le dragon avait l’air un peu déçu de sa réponse… Enfin, plus qu’un simple “je ne sais pas” pouvait décevoir quand on demandait des directions. Et ça semblait l’avoir coupé dans son élan, quel qu’il soit. Hum, possible que c’était un démarcheur qui tentait la fameuse technique du pied dans la porte… Ou de la patte, en l’occurrence. Ce qui fit se demander à Virion si les dragons avaient aussi des démarcheurs de porte-à-porte. La vision d’une de ces créatures avec un petit sac d’échantillons à vendre passa dans son esprit, et il dû faire un gros effort pour ne pas rire. Un silence se poursuivit entre les deux, son interlocuteur cherchant apparemment ses mots et lui-même essayant de garder un visage stoïque pour ne pas paraître vexant.

Eh merde, la discussion était devenue plus gênante.

Heureusement pour l’assassin, le dragon reprit finalement la parole... Une justification cohérente, Virion ne pouvait pas nier qu’il ressortait facilement de la foule. Bon, si cet individu n’avait juste pas réfléchi et avait agi instinctivement, on pouvait lui pardonner les maladresses d’entrée. Remarque, être désagréable avec un ressortissant draconique en lui faisant remarquer son manque de tact génère fréquemment la possibilité de se retrouver avec un ou deux membres en moins. Par chance, Virion était quelqu’un de patient. Et il allait répondre tranquillement avant de partir lorsque le dragon précisa qu’il était un dragon.

Le demi-elfe fronça les sourcils. Pourquoi avait-il besoin de l’expliquer ? C’était clairement affiché… A moins qu’il ne s’agisse d’un déguisement - plutôt bien fait en ce cas - et que tout ceci n’était qu’un piège ! Mais comment serait-ce possible, et pourquoi ici ? Est-ce que le contrat était un guet-apens, et qu’il avait été repéré dès son arrivé à Owl ? Et ainsi toute le malaise de cette conversation n’était qu’une diversion ?? Et on l’attaquerait lui, en pleine journée, dans une rue bondée ???

Virion regarda tout autour de lui, vérifiant les toits, les marchands, les passants, tout ce qui semblait suspect… Mais ne repéra rien de spécial. Soit c’étaient de véritables professionnels embusqués, soit il n’y avait que ce “dragon” pour s’occuper de lui. Il reporta d’ailleurs son attention sur celui-ci… qui avait l’air d’attendre une réponse en souriant.

Si ce n’était pas un piège, alors le malaise de la situation était tel que Virion préfèrerait que c’en soit un. Sa tension interne augmentait et son instinct frémissait. Son aiguillon était prêt à piquer à la moindre provocation, même si l’assassin faisait de son mieux pour garder une façade calme. Boooon, autant continuer à parler. Son interlocuteur se trahirait bien tout seul, mais si ce n’était qu’un malentendu après tout ?

Puis il se rendit compte qu’il n’avait toujours pas réagi à la déclaration du dragon-mais-peut-être-pas-si-dragon-que-ça.

- Un dragon, oui, oui, il m’avait bien semblé remarquer. Les écailles, la queue, les ailes… Vous pouvez bien les bouger d’ailleurs ?

Ah oui, bonne idée ça ! Si c’était un simple déguisement, il ne serait pas capable de les faire réagir correctement. La queue était probablement le plus compliqué à articuler artificiellement, c’était normalement quelque chose de très souple. Il avait pu observer les Eyriens reptiliens du Clos, et il supposait que c’était sensiblement la même chose pour les dragons… Hum, par contre sa phrase semblait un peu étrange juste balancée comme ça. Il décida de donner un peu de consistance.

- Enfin, je demande ça parce qu’en pleine ville, ce n’est pas forcément évident d’avoir la place pour ça. Moi aussi, j’ai besoin de faire attention avec mon dard, je n’aimerait pas blesser les passants accidentellement !
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Virion Malael le Jeu 31 Mai - 15:34
avatar
Vagabond




Rencontre impromptue
Le froncement de sourcil n'était pas vraiment la réaction à laquelle s'attendait Eliel. Et bien ? Il ne savait pas ce que c'était un dragon ou quoi ? Impossible ! Et pourtant... Il fallait bien avouer que ça aurait bien arrangé les choses du dit dragon. Après tout lui-même ne savait pas à quelle genre de créature exactement il avait affaire. La réciprocité de leur méconnaissance pourrait être une bonne chose.

Eliel pencha légèrement la tête sur le côté, perplexe, quand son "nouvel ami" se mit à regarder tout autour, essayant de deviner ce qu'il pouvait bien chercher. La réponse lui vint rapidement : il essayait de voir s'il ne pouvait pas repérer d'autres dragons dans la foule exactement comme Eliel avait vérifié qu'il n'y avait pas d'autres... D'autres individus de la même espèce que lui, plus tôt.

Avec beaucoup d'aplomb, l'elfe lui déclara, comme si de rien n'était, qu'il avait remarqué la nature draconique de son interlocuteur. Eliel n'était pas dupe devant cette petite pirouette mais était plutôt content : en face aussi, ça n'aimait pas laisser apparaitre une méconnaissance quelconque. Avec l'accumulation de points communs, les choses ne pouvaient que s'améliorer !

Eliel s'exécuta donc et mit en mouvement ses ailes. Pas trop fortement parce qu'il ne fallait tout de même pas donner un coup avec de manière involontaire ; que ça soit à son vis-à-vis ou un pauvre passant qui, comme son nom l'indique, passerait justement par là. Par contre, il profita de l'occasion pour mettre à exécution son idée d'avant : positionner sa queue comme celle de l'elfe, par dessus la tête ! Un signe d'amitié incontestable !

- Moi, il n'y a pas de dard parce que les dragons noirs n'en ont pas ! Du coup, c'est moins risqué de la bouger !

Uniquement sous forme humanoïde cela dit. Sous forme draconique, c'était une autre histoire. Mais pas question de se transformer en pleine ville, ça allait encore faire des histoires... Et que faire si c'était précisément la prochaine demande de l'inconnu ? Il ne savait peut-être pas que c'était déconseillé ? Eliel décida de poursuivre la conversation avant qu'une telle requête ne puisse survenir.

- J'imagine qu'il est empoisonné non ?

Il avait posé la question pour recentrer la conversation sur l'elfe et éviter une demande de transformation. Mais c'était... Nul. La réponse serait probablement un simple et unique "oui" ce qui laissait alors toute la place à une relance autre. Il fallait étoffer !

- D'ailleurs, je n'avais encore jamais vu d'elfe avec une telle queue ! Vous appartenez à une tribu spéciale ?

Voilà qui était mieux. Il offrait plus de matière et affichait un vrai intérêt. Par contre, toutes ces considérations sur le fait de devoir faire attention aux gens amenaient à une conclusion simple qu'il décida d'exposer sous forme de question :

- Mais avant, ce serait peut-être mieux si on se mettait un peu à l'écart pour éviter, justement, d'être trop dans le chemin ?
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Eliel Arkanea le Jeu 31 Mai - 17:44
avatar
Vagabond




Rencontre impromptue

Quand Virion observa les mouvements apparemment naturels de son interlocuteur, il fut un peu rassuré. Les ailes battaient correctement et la queue semblait obéir normalement, sans effet mécanique visible. Virion décida de considérer qu’il avait donc un véritable dragon face à lui. Même si la manière dont ce dernier plaça sa queue, ainsi que son explication le laissèrent quelque peu intrigué. Evidemment, les dragons noirs n’ont pas de dards, c’est un dragon noir, donc il n’a pas de dard… Ses formulations de phrases reflétaient soit une certaine simplicité, soit une certaine condescendance. Le doute étant toujours présent, Virion se retint d’avoir un avis définitif pour le moment.

...Maintenant, il lui posait des questions sur lui. Alors qu’il voulait des directions au début ? Potentiellement pour meubler, Virion l’avait fait lui-même un instant auparavant... Cela dit, si la thèse de l’embuscade tenait toujours, c’était peut-être pour analyser ses forces et ses faiblesses. Le demi-Eyrien pouvait mentir, disant qu’il était inoffensif, ou au contraire mortel, mais si son interlocuteur était un professionnel, la réponse ne changerait pas grand chose vu qu’il ferait de toute façon attention au dard. Il allait répondre à la question avant que le dragon n’enchaîne avec une autre.

Hum, là, c’était une question qui semblait normale et anodine, et c’était loin d’être la première fois qu’il l’entendait. Virion commença à se détendre : peut-être que l’on pouvait finir la conversation tout à fait normalement, et qu’il pourrait reprendre sa route ensuite. En surveillant ses arrières certes, mais c’était plus une question d’habitude qu’autre chose. Et à nouveau, le dragon demanda autre chose avant que l’assassin ne puisse répondre.

...Ce qui entraîna un retour en force de la paranoïa : il voulait l’amener à l’écart, dans un endroit sans témoins. Bien sûr, un dragon pouvait être parfaitement efficace pour éliminer quelqu’un lui-même, pas besoin de plusieurs embusqués ! Et celui-ci feignait très bien l’innocence… Ou alors il compensait son manque d’aisance sociale par des résultats redoutables. Dans tous les cas, c’était certainement dangereux de le suivre.

Virion réfléchit rapidement et puisa dans sa mémoire… Il ne connaissait pas d’assassins draconiques, ceux-ci n’étant pas spécialement réputés pour leur discrétion mais plutôt pour leur puissance brute. Potentiellement un mercenaire, mais il n’aurait pas pu le traquer aussi bien et être pile à son arrivée à Owl… Ou alors il l’attendait depuis un moment, si le contrat était effectivement un piège depuis le début. Argh, aucun moyen d’être sûr, il était pris au dépourvu ! Il devait encore réfléchir à la situation, mais il ne pouvait pas rester silencieux indéfiniment. Il répondit donc aux deux premières questions, le temps de décider pour la troisième.

- Ah, oui, mon dard est effectivement empoisonné. Enfin, le terme exact est venimeux, il faut piquer avec… Et j’ai une mère Eyrienne scorpionne et un père Elfe, pour répondre à vos questions. Pas de tribu particulière.

Après avoir pesé le pour et le contre, Virion raisonna ainsi : il lui avait proposé d’aller à l’écart pour ne pas être sur le chemin, donc pas obligatoirement dans une impasse sordide. Il pouvait donc juste quitter la rue en demandant à rester encore en présence de beaucoup de personnes, comme… dans une taverne ? Oui, c’était une idée ! Cela devrait mettre en évidence ses véritables motivations, entre ses questions inconstantes, ses objectifs flous et ses réactions étranges…

Et au moins, dans le pire des cas, la confrontation aura lieu ici plutôt qu’à un autre moment par surprise.

- Nous pourrions éventuellement aller à l’intérieur d’une taverne, la chaleur me donne un peu soif, pas vous ? Enfin, je ne voudrais pas vous retenir non plus, vous sembliez vouloir aller quelque part tout à l’heure...

Paf, remettons sa première approche sur le tapis en bonus, et voyons comment il réagit...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Virion Malael le Jeu 31 Mai - 19:01
avatar
Vagabond




Rencontre impromptue
L'elfe sembla prendre le temps de la réflexion avant de répondre. Soit par implication dans la conversation, auquel cas, les choses se passaient bien ; soit pour essayer de trouver un moyen de s'esquiver. Et là, c'était l'échec complet : non seulement il n'aurait pas indiqué à Eliel le bon chemin mais, en plus, ce dernier ne pourrait pas aborder sa recette.

Par contre, il avait au moins une information : la nature de l'individu. Eliel ne put dissimuler une petite surprise. Dans son esprit, les Eyriens étaient liés aux animaux et le dragon avait toujours considéré les scorpions comme étant des insectes. Il se demanda un instant laquelle de ces affirmations était erronée mais n'osa pas poser la question directement. Il ne voulait pas interrompre la discussion en cours avec un questionnement qui, en plus, pouvait risquer de froisser selon la sensibilité en face.

Alors qu'il en était à ce débat interne sur l'appartenance ou non des scorpions à la catégorie des animaux, sa proposition de s'écarter du chemin fut accueillie avec beaucoup plus d'enthousiasme qu'il ne l'avait envisagé. Une taverne ! On allait pas dans une taverne juste pour cinq minutes. On y passait au moins le temps de boire un verre ! Cela signifiait donc qu'il était prêt à prendre un peu plus de temps pour discuter.

Surtout qu'il venait maintenant, lui, à s'inquiéter de savoir s'il n'allait pas retarder Eliel.

- La dent du dragon, oui ! Mais je n'y ai pas rendez-vous, je veux juste visiter l'endroit. Je me suis dit que ça pouvait être intéressant. Du coup, j'ai pas spécialement de problème avec la chaleur vu ma tenue mais je peux bien prendre le temps pour aller un moment à la taverne sans souci, oui ! C'est même une excellente idée !

Il regarda les bâtiments alentours à la recherche d'un établissement correspondant. Il n'y en avait pas en proximité directe mais il y avait de fortes chances d'en trouver une facilement. La ville, assez animée et étant un point de passage, devait forcément contenir son lot d'auberge et de taverne en tout genre. Invitant son "nouvel ami" à le suivre, il se mit à avancer. Il décida d'aller en direction de l'animation : plus celle-ci était élevée plus les probabilité d'y trouver un tel commerce - qui profiterait justement de la dite animation pour prospérer - était élevée. Et surtout, ça évitait, la plupart du temps, les gargotes mal famées des quartiers peu reluisants.

- J'essaye d'en trouver une mais, comme je vous le disais, je ne connais pas la ville donc il faut chercher un peu. Vous pouvez le faire auss- Argh !

Il venait de tomber sur la devanture d'un cordonnier qui mettait en avant des paires de bottes en cuir noir. Même si, au fond, il savait qu'il ne s'agissait très certainement pas de cuir draconique, le sang d'Eliel n'avait fait qu'un tour alors que les histoires de braconniers chassant les dragonets pour leur cuir affluaient de sa mémoire. Il fit un effort considérable pour ne pas mettre le feu à la boutique à coup de flammes noires. Étant en ville - accompagné, de surcroît - une telle action aurait forcément de désastreuses conséquences.

- Désolé... Je n'aime pas trop les... Objets de ce genre. Mauvais souvenirs.

Il n'avait pas spécialement envie de s'expliquer plus longuement sur la chose. Il se remit donc en quête de ce qu'il cherchait en espérant ne pas avoir casser l'élan d'enthousiasme que le demi-elfe avait manifesté. Il essaya de passer à autre chose pour essayer d'entretenir le bon élan sur lequel ils étaient partis. Et aussi un peu pour chasser l'image des bottes avec un autre sujet sur lequel se concentrer.

- Au fait, je m’appelle Eliel !

... Il dû résister à la tentation - qui lui venait plus par automatisme qu'autre chose - d'ajouter qu'il était un dragon. Mais, vu qu'il l'avait déjà fait, ça aurait été un peu redondant. Il aperçu enfin une enseigne et se dirigea en sa direction.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Eliel Arkanea le Ven 1 Juin - 9:40
avatar
Vagabond




Rencontre impromptue

Le dragon avait accepté la proposition d’aller dans une taverne, avec un certain enthousiasme, et avait prit la tête, en lui tournant le dos… Théoriquement, Virion aurait pu le piquer facilement, puis partir en vitesse pour ne pas courir de risque. Mais il fallait avouer que, bien qu’agaçant, le côté incertain de la situation était intéressant. Comme un pari à prendre, un petit jeu dangereux. Et Virion aimait jouer… Alors il se retint d’attaquer dans l’immédiat et le suivit dans les rues.

Owl était réellement un bel endroit, et l’assassin aurait bien profité de l’esthétique de l’endroit s’il n’était pas occupé à surveiller toute surprise potentielle. Pendant ce temps, il laissait le soin de trouver une taverne à son interlocuteur : il n’avait pas vraiment de connaissance des lieux corrects de la ville, donc pour lui, n’importe laquelle revenait au même… Bien qu’il puisse aussi se diriger vers un endroit où tout le monde l’attendait à couteaux tirés, maintenant qu’il y pensait. Il allait commencer à pointer le premier établissement qui passait par là lorsqu’il fut surpris par l’étrange frayeur de son interlocuteur face à des bottes.

Comment ça, de mauvais souvenirs avec des chaussures ? Qu’est-ce qui pouvait bien le gêner à ce point ? S’être pris une cargaison entière sur le crâne ? Virion choisit néanmoins de se taire, doutant de la pertinence du propos. Décidément, les curiosités s’accumulaient, il n’arrivait vraiment pas à cerner ce dragon. Eh oui, malheureusement, un des désavantages de la profession est qu’on a toujours tendance à se méfier par principe : ceux qui ne le font pas quittent fréquemment le milieu ainsi que le monde des vivants.

Ils reprirent la route après ce court arrêt, et Virion remarqua une enseigne qui semblait correcte. Il allait l’indiquer juste avant que le dragon ne donne enfin son nom. Il ne lui disait rien ; pas sûr que ce soit vraiment le sien, mais bon, c’était déjà ça… D’ailleurs, le demi-elfe se demanda un instant s’il devait donner un alias, avant de se dire que ça ne servirait pas vraiment s’il était déjà repéré de toute façon. N’ayant pas grand chose à ajouter, il répondit simplement :

- Et moi Virion.

Ils approchèrent de l’enseigne que Virion avait remarqué, “La Choppe Joyeuse”… Sans qu’il ne l’ait indiqué. Zut, cet Eliel avait choisi cette taverne aussi. Gardant la tête froide, l’assassin suivit tout de même son “compagnon” à l’intérieur, observant professionnellement les lieux. Un endroit relativement calme - le début d’après-midi avait sans doute un impact - et bien entretenu. Donc pas un coupe-gorge. Ce n’était également pas suffisamment richement décoré pour être un club privé, et d’ailleurs les quelques personnes présentes représentaient plusieurs groupes ethniques, dont le tenancier, un digne représentant nain. Il nota la présence d’un miroir et de lanternes en verre ; lorsqu’on voulait faire une bataille prévue à l’avance dans une taverne, on choisissait plutôt des lieux pas trop fragiles (on trouve difficilement plus tenace qu’un tavernier nain qui veut se faire rembourser son mobilier). Enfin, Virion avait vaguement repéré la situation de cette taverne dans la ville : pas particulièrement reculée, sur un axe plutôt fréquenté. D’un côté, on pouvait partir relativement facilement, mais de l’autre la garde avait des chances d’arriver rapidement. Donc au global, se faire sauter dessus ici par plusieurs individus était peu probable…

Restait la possibilité de l’empoisonnement. Ce serait plutôt étonnant venant d’un dragon, un être plutôt connu pour déchiqueter efficacement les choses et les gens. Et en plus, glisser discrètement du poison dans un verre avec les pattes écailleuses comme celles d’Eliel représentait un tour de force en soi. L’assassin haussa les épaules, se disant que quelqu’un qui arriverait à le tuer malgré tout ça méritait probablement sa paye. Il alla s’asseoir à une table en travers d’une chaise, sa queue se révélant assez gênante avec les dossiers, et tâcha de se détendre un peu. Même s’il devait mourir, autant se détendre avant le départ.

Il attendit que le dragon s’installe à son tour, puis s’étira, avant de mettre pleinement les pieds dans le plat, toujours souriant :

- Alors, qu’est-ce que vous vouliez me demander d’autre exactement ? Parce que vous avez quand même une drôle de manière d’aborder les gens dans la rue, si je puis me permettre.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Virion Malael le Ven 1 Juin - 12:12
avatar
Vagabond




Rencontre impromptue
Le dénommé Virion, puisque tel était son nom, avait eu le tact de ne pas chercher à en savoir plus sur cette sombre histoire de bottes. Les deux hommes étaient simplement entrés dans la taverne sans plus de cérémonie que l'échange, donc, de leur prénom respectif.

La choppe joyeuse était un endroit plutôt approprié. Eliel voulait éviter un endroit mal famé et il était plutôt bien tombé. Non pas qu'il craignait forcément les établissements plus douteux ; il avait déjà eu l'occasion d'en visiter. Mais pour le coup, ça ne lui semblait tout de même pas approprié.

Il chercha le tavernier, un nain qui leur jeta un regard au moment de leur entrée, qui se tenait fièrement derrière son bar. Eliel eu une pensée pour l'individu qui voyait débarquer un dragon noir et un elfe sombre à la queue de scorpion, tous deux inconnus, dans sa salle. Allait-il se méfier d'éventuel souci ? Ou, habitué au passage constant de la ville, ne pas trouver le duo plus spécial qu'un autre ? Dans tous les cas, il ne laissa rien paraître. Jusque là, en tous cas.

Virion avait rapidement jeté son dévolu sur une table non occupée et y avait pris place. Eliel s'y installa à son tour et se retrouva face à son interlocuteur qui, assis en travers de sa chaise, affichait un sourire. Était-ce le premier depuis leur rencontre ? Possible... Peu importe, au final. La bonne humeur qu'il indiquait était un bon signe.

Bim. Par contre, il était direct dans ses remarques. Pas qu'on puisse vraiment lui donner tort.

- Outre le chemin pour la dent du dragon ? Et bien... Déjà, j'étais curieux à propos de votre apparence, pour être honnête. Je n'avais encore jamais croisé d'Eyrien scorpion. Et encore moins avec du sang elfique !

Moins que jamais... ? Bon, il comprendrait sûrement ce qu'Eliel voulait dire.

- Sinon, j'avais aussi l'espoir d'en profiter pour voir si vous n'aviez pas besoin de vivres ? J'ai besoin de retour sur une certaine recette de ma conception et j'espérais que vous voudriez bien goûter !

La taverne, ni trop ni trop peu animée, constituait un cadre plutôt sympathique et en accord avec le thème d'une recette culinaire. Il ne restait plus qu'à espérer que Virion n'accueille pas la chose trop froidement. Ho, il fallait aussi s'occuper de la commande. D'un instant à l'autre, le propriétaire des lieux allait probablement venir voir ce qu'il en était.

- Que prendrez-vous ? Je paie votre verre. Moi ce sera de l'hydromel !

Offrir sa consommation à Virion permettait de le mettre dans de meilleures dispositions quant à la demande. Eliel pouvait bien se le permettre ne serait-ce que comme remerciement pour le temps qu'on lui accordait malgré ses quelques "maladresses sociales" du début de la rencontre.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Eliel Arkanea le Ven 1 Juin - 16:21
avatar
Vagabond




Rencontre impromptue

Curiosité, hein… Il est vrai que Virion sortait de l’ordinaire, mais c’était vraiment rare qu’on vienne lui parler sur cette base-là. Parce qu’une fois passé le “Comment ça se fait que vous ayez une queue et des oreilles d’elfes ?”, on manquait fréquemment de sujets de conversation. Cela dit, ça n’avait pas vraiment gêné Eliel, qui s’en était plus ou moins servi comme prétexte pour l’approcher. L’assassin demeurait suspicieux… Et la “proposition” suivante n’arrangea rien.

Virion cligna lentement des yeux pour être sûr. Oui, il lui avait bien demandé s’il “n’avait pas besoin de vivre”, afin de lui faire “goûter une recette de son crû”. L’expression que le demi-elfe afficha était indéfinissable, mélangeant un air abasourdi, un essai pour déterminer le sérieux de la demande, une réflexion profonde sur la situation et un effort général pour ne pas éclater de rire. Est-ce que le dragon était carrément en train de lui proposer de l’empoisonner “à l’amiable” ? Il parvint finalement à répondre quelque chose sans que son visage ne parte en morceaux, soumis à tant d’efforts contradictoires.

- Huh.

Puis dans un deuxième temps :

- Eeet… Personne n’a voulu y goûter ? Et vous-même, vous en mangez ?

Puis Eliel lui proposa un verre… En lui offrant en plus. Vraiment ? Ca faisait donc deux moyens d’empoisonner différents, la nourriture et la boisson… Virion préférait les méthodes plus directes en assassinat, les moyens détournés de ce genre n’étaient pas très amusants. Sans compter que certains poisons tuaient lentement et douloureusement, permettant juste à la victime de paniquer en convulsant pendant son agonie. Pas vraiment quelque chose d’amusant.

Néanmoins, étant venimeux par nature, et parce que c’est toujours important de connaître la majorité des outils du milieu, le demi-eyrien avait tout de même étudié le domaine. Il ne connaissait sans doute pas les poisons les plus rares, mais vu l’apparence d’amateur de son interlocuteur, il utiliserait probablement quelque chose de plus commun. Ou encore une fois, c’était le meilleur qu’il ait jamais rencontré et il jouait parfaitement la comédie. Par mesure de sécurité toutefois, il décida de mimiquer la commande du dragon : il pourrait effectuer un échange de verres.

- Je vais prendre la même chose...

Il restait toutefois la question de cette “recette”. Virion doutait qu’Eliel possède le “plat” en question sur lui, sauf s’il s’agissait juste d’une “sauce spéciale”. Il essayait de garder son calme, mais il sentait la tension sous-jacente : l’incertitude était incroyablement désagréable !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Virion Malael le Lun 4 Juin - 11:38
avatar
Vagabond




Rencontre impromptue
Eliel dû bien se rendre à l'évidence. Aborder les gens au hasard pour leur demander de goûter une de ces recettes, ça ne se faisait apparemment pas. Tous ceux à qui il avait demandé jusque là avait eu une réaction similaire à celle de Virion : la perplexité. Il faudrait donc penser à changer de méthode. Même en ayant eu ici une autre raison valable pour aborder la personne - demander son chemin - la réaction ne changeait pas. Par contre, passé la dite perplexité, la suite changeait selon les cas. Au moins, ici, on ne l'éconduisait pas avec grossièreté comme c'était arrivé une fois. C'était déjà ça de pris.

- Bien sûr que j'en mange ! Et j'en mangeais déjà avant qu'elle soit au point. Bon, pas beaucoup parce que c'était trop amer à cause des olives. Mais depuis, j'ai trouvé la solution pour éviter l'amertume. Et du coup, elles se marient très bien avec le griffon rôti à la flamme !

Il diminua un peu son entrain pour la suite.

- Par contre, pour être franc, les gens sont pas... Très enthousiastes. Soit ils aiment pas le gibier soit ils aiment pas l'amertume et ne me croient pas quand je dis que j'ai réglé le souci. Quand ce n'est pas les deux à la fois. Et ça, c'est uniquement lorsque j'ai de la chance : parfois, ils ne me laissent même pas aller jusqu'à la présentation.

Puis, en affichant de nouveau un sourire :

- C'est pour ça que j'ai grandement besoin de vous ! Après tout, je trouve ça bon mais il faut que je sache si ça peut plaire à d'autres. Sauf que si les autres en question ne goûtent jamais, je ne le saurai jamais ! A croire que les gens ont peur de ce qui sort de l'habitude...

Serait-ce suffisant pour convaincre ? Pas sûr. Au pire, il aurait essayé. Il finirait bien par le faire goûter, ce griffon rôti aux olives, tout de même. Mais avant de pouvoir vérifier si ce serait maintenant ou plus tard, sa prédiction se réalisa : le propriétaire s'était approché de la table pour s’enquérir de ses deux clients atypiques.

- Qu'est-ce que ce sera pour les messieurs ?

Ayant proposé de payer les consommations, Eliel considéra que c'était à lui de répondre. Il était apparemment tombé sur un autre amateur d'hydromel. Ou simplement sur un manque d'originalité... Si ça se trouve, Eliel aurait commandé de la bière que Virion aurait tout autant répondu qu'il prenait la même chose.

- Deux choppes de votre meilleur hydromel !

Le nain demanda à se faire payer directement et quelques pièces d'or changèrent de main. Le prix était encore raisonnable ce qui était plutôt une surprise agréable pour le dragon. Avec un tel passage en ville, il aurait pu tomber sur une taverne pratiquant des prix plus élevés. Le tavernier reparti en sens inverse. Il ne restait plus aux deux hommes qu'à attendre qu'ils soient servis. Eliel en profita pour relancer la discussion.

- Voilà qui est fait ! J'espère qu'ils ne se contentent pas de rendre leur choppes joyeuses, ici, mais qu'ils font en sorte que ce qu'elles contiennent soit aussi de qualité !
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Eliel Arkanea le Lun 4 Juin - 13:54
avatar
Vagabond




Rencontre impromptue

Quelles que soient les intentions d’Eliel, il fallait au moins lui reconnaître une chose : il était enthousiaste. Il manquait peut-être d’aisance dans ses rapports sociaux, mais de l’ardeur il en avait à revendre. S’il avait vraiment fait tout ça juste pour un essai culinaire, on pouvait presque appeler ça du dévouement.

Par contre… Des olives ? Du griffon rôti ? C’était un plat inhabituel. Virion n’avait jamais mangé de viande de griffon, et ne savait même pas si c’était comestible pour qui n’était pas un dragon… Et si, effectivement, le dragon avait essayé de faire goûter ce plat à tout le monde de cette manière, c’était compréhensible qu’il n’ait pas eu le succès désiré. Il se pencha avec un coude sur la table pour donner son opinion.

- Du griffon rôti aux olives ? C’est très… exotique. Mais si vous voulez faire goûter ça aux gens, et que le nom les effraie, vous avez essayé de proposer des dégustations mystères ? Par exemple, vous faites un étal avec des petites parts du plat, et vous invitez à une dégustation gratuite, en demandant aux gens de deviner quels ingrédients il y a. Et vous en profitez pour obtenir leurs avis sur la question.

Attiser la curiosité était un moyen réputé pour avoir des informations : les gens veulent savoir, et si on leur cache des choses plutôt que de leur annoncer, ils sont beaucoup plus enclins à venir les chercher eux-mêmes… Et c’est là que récupérer les informations qui intéressent l’instigateur devient plus facile.

Puis Virion se souvint qu’actuellement, il était peut-être en présence de quelqu’un qui voulait le tuer. Fallait-il utiliser la présomption d’innocence ou de culpabilité ? Quand il s’agit de sa vie, le bon sens dirait de se méfier par principe… Mais Virion était quelqu’un de joueur. Et puis, vivre traqué indéfiniment gâchait un peu le plaisir quotidien. Après un bon débat interne, il décida de se laisser tenter, pour le meilleur et pour le pire. Il avait bien un ou deux antipoisons communs dans ses affaire au cas-où…

Et évidemment, il garderait sa boisson à l’oeil quand même. Pas besoin d’être totalement imprudent non plus. D’ailleurs, le tavernier venait de prendre la commande, et ne tarderait pas à ramener les boissons. Le prix avait eu l’air correct et il fut payé immédiatement, sans surplus… Si tentative d’empoisonnement il y avait, ce ne serait sans doute pas avant l’arrivée à leur table. Pour patienter, Virion suivit la discussion.

- Ah j’espère aussi ! Mais au vu de la tenue du lieu, et surtout vu que c’est un digne nain qui s’occupe de l’alcool, je pense qu’il n’y a pas matière à s’inquiéter. D’ailleurs, vous avez déjà essayé différentes boissons pour accompagner votre plat spécial ? Croyez-moi, ça peut grandement changer la saveur.

Il fit une légère pause, puis ajouta :

- Ceci dit, êtes-vous sûr que le plat est comestible pour les autres peuples que les dragons ? Nous n’avons pas les mêmes organismes, personne ne réagit de la même manière à ce qui se retrouve dans notre corps...

Là, il parlait en connaissance de cause, et il était même un exemple. Il était - fort heureusement - immunisé à son propre venin et à celui de sa famille, et inversement. Une chance, étant donné que piquer les autres par accident est assez aisé lorsqu’on est 6 dans la même pièce exiguë. Mais c’était quelque chose à prendre en compte au niveau des autres poisons, des maladies, de l’alimentation… Et ce serait bien dommage de mourir d’un empoisonnement alimentaire si en plus ce n’était pas le but à la base.

Finalement, le tavernier apporta la commande et déposa leurs verres devant les deux clients. Virion ne quitta pas le sien des yeux, et le prit en main presque immédiatement après qu’il soit posé.

- Au moins, l’hydromel passe à peu près pour tout le monde ! A la vôtre !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Virion Malael le Mar 5 Juin - 11:26
avatar
Vagabond




Rencontre impromptue
Une dégustation mystère ? Quel génie ce Virion ! C'était l'évidence même : au lieu d'y aller frontalement, il fallait y aller de manière plus suggestive. On révèle quelque chose pour attiser la personne mais on garde caché le principal. C'était une technique qu'Eliel avait utilisée lors de ces activités au sein de la guilde de l'effeuillage. Bon, évidemment, ni le contexte ni l'objectif n'étaient les mêmes ici mais la stratégie était similaire. Il n'avait juste pas pensé à transposer.

Accompagner le plat d'une boisson ? Oui, c'était quelque chose qu'il avait déjà entendu. Mais, autant le jeune dragon s'y retrouvait dans le mariage des aliments - du moins, selon son propre goût et avis - autant il n'avait aucune idée de comment associer plat et breuvage. Généralement, il accompagnait ses propres préparation avec de l'eau, tout simplement. Et même les recettes d'autrui, il buvait de l'eau aussi ; chaque fois qu'il mangeait, en vérité. Les autres liquides, comme l'hydromel qui allait arriver, c'était en dehors des repas.

Mais alors qu'il en était à ses réflexions sur les accords de goût, son audacieux interlocuteur fit une hypothèse - du point de vue d'Eliel - assez peu pertinente. Évidemment que son plat était comestible. Il allait faire une réponse assez catégorique à cette folle remarque quand, heureusement, le propriétaire des lieux posa à table la commande.

Tandis que Virion, apparemment assoiffé, s'empressait de commencer à boire, le jeune homme reconsidéra ses propos et prit un peu plus le temps de la réflexion. Il gratifia le nain d'un sourire pour le remercier de l'avoir involontairement empêché de donner une réponse impulsive. Mais ce fut un échec étant donné que, ayant du travail, ce dernier n'était pas resté à leur table à bailler aux corneilles après avoir servi ses clients. Il était passé à la table voisine pour prendre la commande de nouveaux arrivants. Eliel se recentra donc sur son compagnon de table.

- Et bien, j'imagine que le plat est déconseillé aux herbivores vu qu'il y a de la viande. Et pareillement, la présence de l'olive risque de poser problème aux carnivores.

Et oui ! Il avait bien retenu que tous les animaux ne mangeait pas de tout comme les dragons ! C'était Sophia qui le lui avait dit. Enfin, elle avait plutôt dit que tous les animaux ne se se goinfraient pas comme lui avant de détailler brièvement quelques régimes. Mais, du coup, effectivement, son plat était plutôt destiné aux omnivores.

- C'était bien de ça que vous parliez ? Parce que sinon, le griffon, c'est impressionnant mais ça reste du gibier. Et les olives c'est un lég... Un fruit ? Ça pousse sur un arbre. Donc ça doit être un fruit ! Rien de dangereux !

Maudite classification des végétaux. Ce n'était pas du tout un sujet passionnant pour Eliel donc il prenait peu le temps de s'y attarder. Il préférait la viande, de toute façon.

Voyant que Virion avait entamé son hydromel, Eliel se décida enfin à faire de même maintenant qu'il avait répondu. L'alcool était d'un niveau tout à fait honorable et il n'y avait pas à se plaindre du prix payé. Même si l'hydromel était la valeur sûre - Eliel était sûr qu'il aimait bien cette boisson - c'était toujours mieux quand la qualité de ce dernier était au rendez-vous. Et c'est vrai que ça passait bien chez tout le monde !

- Du coup, si on faisait ça ?

Il avait posé sa question avec enthousiasme sans trop réfléchir alors que son idée venait de jaillir dans son esprit qui avait fait la connexion entre la recette, l'hydromel, la stratégie et la taverne. Cela dit, ça manquait peut-être un peu de précision pour son ami qui devait se demander de quoi il pouvait bien soudainement parler. Afin de ne pas le laisser plongé dans trop de confusion, il continua donc en dévoilant l'idée :

- On pourrait proposer une dégustation mystère ici même, aux clients ! Pas besoin de les réunir : ils le sont déjà ! Et comme ça, vous pourriez goûter vous aussi !

Bon. Il faudrait d'abord demander au tavernier s'il acceptait. Mais rien n'était impossible : tout se négociait. Et puis, il pouvait aussi y gagner une recette pour son établissement si c'était un succès. Au moins, ça se tentait, non ?

- J'ai justement quelques portions que j'ai préparées ce matin. Au cas où je tomberais justement sur quelqu'un qui accepterait de goûter. Ce serait un peu con de demander aux gens si c'est pour leur dire juste après qu'en fait, non, je ne peux pas parce que je n'ai pas le produit sur moi.

Évidemment, il y avait une contrepartie : il n'avait presque plus d'olives en réserve. Et autant il pouvait repartir chasser le griffon - c'était amusant et il savait où en trouver, en général - autant il ne se souvenait plus d'où il avait cueilli les olives. Juste que c'était pas la porte à côté. Du coup, s'il voulait reconstituer son stock, il devait en acheter au marcher. Mais, sans vendre lui-même son plat, ça risquait vite de revenir cher pour rien.

- Alors, on fait ça ?

Il essayait de communiquer son enthousiasme à Virion tout en répétant la demande. Pour convaincre le nain, être deux était mieux !
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Eliel Arkanea le Sam 9 Juin - 12:04
avatar
Vagabond




Rencontre impromptue

L’hydromel était plutôt bon, pas exceptionnel mais de qualité suffisante pour pouvoir le savourer un minimum. Virion fit claquer légèrement sa langue sur le palais pour en apprécier l’arrière-goût puis reporta son attention sur le dragon. Bon, soit il n’avait pas compris ce qu’il voulait dire par “comestible”, soit il le faisait exprès. L’assassin allait repréciser le terme lorsque son interlocuteur enchaîna sur autre chose… et cette fois c’était lui qui ne comprenait pas. Mais heureusement, le dragon expliqua ce qu’il voulait dire, ce qui surprit un peu Virion.

- Euh… Je ne sais pas si...

Mais l’autre reprit de plus belle, avec une nouvelle déclaration qui tombait sous le sens. C’était peut-être juste un tic de langage de ce type, de toujours énoncer des choses évidentes… Par contre, il voulait l’embarquer dans cette entreprise maintenant ? Virion était largué face à cette situation, exprimant autant de consternation qu’une poule regardant un couteau. Le dragon avait l’air incroyablement excité à la perspective de faire goûter sa recette au reste de la taverne, d’une manière qui semblait difficile à feindre.

Le demi-elfe regarda son verre, puis celui de l’enthousiaste exubérant. Non, ils n’avaient pas encore assez bu pour divaguer aussi vite, ni l’un ni l’autre. Donc… son interlocuteur cherchait peut-être effectivement dès le début à lui faire manger du griffon aux olives complètement au hasard dans la rue, sans arrière-pensée néfaste. Virion tâcha de se remémorer toute la rencontre depuis le début par un nouveau prisme, plissant des yeux d’un air interrogatif pour chaque moment qui l’avait troublé (c’est à dire un certain nombre), jusqu’à arriver à ce moment précis.

Il haussa les sourcils.

Il ferma les yeux.

Et fit un facepalm en pouffant de rire face au ridicule de la situation.

Puis il se calma, rouvrit ses yeux et se renversa dans sa chaise, détendu. Se doutant que sa réaction avait dû troubler le dragon, il s’expliqua en souriant :

- Haha, navré ! Vous allez trouver ça stupide, mais en fait depuis le début je pensais que vous vouliez me tendre un piège, mais ce n’était qu’un bête malentendu ! En même temps, comprenez, j’arrive tranquillement en ville, et je vous vois vous recoiffer avant de m’aborder, en me demandant des directions puis en changeant de sujet pour arriver sur une demande de dégustation d’une viande inconnue, ça surprend ! J’espère que vous n’êtes pas vexé au moins ?

Bon, par contre, maintenant il fallait voir s’il n’allait pas essayer de le tuer quand même parce qu’il aurait été désagréable. Certains dragons pouvaient se montrer irritables, et Virion n’avait pas vraiment cerné celui-ci - surtout qu’il avait vraisemblablement fait fausse route. Il se rendit compte qu’il n’avait pas répondu à la question première, chose qu’il corrigea presque immédiatement.

- Oh, et pourquoi pas alors ? Peut-être que le griffon est une viande délicieuse, qui sait ?

Cela dit, il n’était toujours pas sûr que la viande en question n’était pas nocive pour les humains, mais il préférait ne pas remettre ça sur le tapis immédiatement. Il sirota son verre, attendant la réaction du dragon.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Virion Malael le Dim 10 Juin - 17:29
avatar
Vagabond




Rencontre impromptue
Pendant un moment, Eliel s'était demandé si Virion ne faisait pas un malaise. Il avait soudainement paru troublé puis s'était comporté assez étrangement ayant fermé les yeux et pouffé de rire. Mais il écarta l'hypothèse du malaise en prenant la parole. Par contre...

Comment ça, un piège ? Parce qu'il avait passé la main dans ses cheveux ? Mais l'apparence c'était important, non ? Machinalement, d'ailleurs, Eliel refit le geste. Bon, il est vrai qu'il avait des progrès à faire en tant que commerçant et que, oui, effectivement, il n'abordait pas les gens correctement dans cette optique. Mais un piège ? Où diable Virion était-il allé chercher pareille idée ?

Il haussa les épaules.

- Nan. Les pièges, c'est chiant. C'est pas mon style. Si je veux m'en prendre à quelqu'un c'est à coup de flammes, de griffes, de dents, de magie ou de queue. L'approche directe et frontale. Puis vous vous rendez compte ? Piéger avec de a viande de griffon ? Ce serait un gâchis monumental.

Cela dit, en parlant de griffon, Virion semblait partant pour cette petite dégustation. Eliel sauta sur l'occasion avant que le demi-elfe ne change d'avis. Il pris une gorgée d'hydromel, se leva et s'adressa à l'ensemble de la salle :

- Messieurs dames, mon ami ici présent et moi-même avons une dégustation mystère à vous proposer !

Les gens se tournèrent la tête, intrigués par cette soudaine déclaration. Mais avant qu'une suite puisse être donnée, le propriétaire des lieux pris les devants. Zut. Eliel avait grillé une étape, encore.

- Excusez-moi, messire dragon. Mais que dites-vous vouloir faire dans ma taverne ?

L'emphase sur la possession du lieu ne pouvait échapper à personne ayant entendu la question. Un éclat indéchiffrable luisait dans les yeux du propriétaire des lieux. Était-ce de l'intérêt devant une action osée et surprenante ou bien de la colère face à un manque de respect ?

Plutôt que de jouer ça sur un coup de chance - ou de malchance - en laissant le nain dans l'expectative, Eliel s'expliqua.

- En fait, j'ai une recette d'un plat inédit à faire découvrir. Mais je m'y prends mal. Alors mon ami m'a conseillé d'en faire une dégustation mystère pour que ça soit plus efficace. Et on s'est mis d'accord pour la proposer ici même dans votre taverne ! Si c'est un succès, vous auriez un plat de plus à la carte !

Le regard, contenant toujours cet éclat indéfinissable - de son interlocuteur passa d'Eliel à Virioon pour revenir, enfin, sur le dragon. Il semblait, cependant, évaluer la demande. Ou alors le sérieux de celle-ci ; manifestement, on ne devait pas lui faire souvent ce genre de proposition. Difficile à dire, encore. Le nain dissimulait apparemment plutôt bien ses émotions. Eliel fit un sourire pour l'inciter dans une voie favorable au projet. Au pire, que risquait-il ? Un non, tout au plus.

Mais la réaction fut adressée à Virion, sous forme de question.

- Vous confirmez ce que votre ami vient de dire ?

La balle était donc maintenant dans le camp de ce dernier, sans doute un peu pris de court. Il semblerait qu'Eliel devait le mettre dans des situations gênantes plus d'une fois aujourd'hui.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Eliel Arkanea le Ven 15 Juin - 19:42
avatar
Vagabond




Rencontre impromptue

Bon, au moins Eliel ne l’avait pas mal pris, c’était déjà ça. Il avait l’air d’avoir une vision du monde très particulière, teintée d’une simplicité touchante. Cela le fit sourire, et il allait se présenter en bonne et due forme lorsque son interlocuteur repartit dans son excitation habituelle. Le sourire de Virion s’effaça, un peu inquiet des potentielles réactions vis-à-vis d’une déclaration aussi soudaine.

A commencer par celle de l’aubergiste, qui avait l’air plutôt méfiant vis-à-vis de cette soudaine opération commerciale sans son aval au préalable. Cependant, ça n’arrêta pas le dragon ni son enthousiasme. Décidément, quand il avait une idée en tête, c’était difficile de le dissuader… Et il venait de l’appeler directement son “ami”. Eh ben, il voulait vraiment sympathiser au maximum le plus vite possible ! Cette situation rocambolesque avait au moins le mérite d’être marrante.

Malgré tout ça, le nain eut l’air de juger la proposition d’un air critique, avant de prendre Virion par surprise. C’était à lui de prendre la décision pour la suite.

Ah.

- Oh, euh, oui, nous en discutions en effet. Mon camarade est sans doute allé un peu trop vite dans sa démarche, mais bien sûr, nous ne ferons pas cela sans votre accord.

- Y’a intérêt. Mais avant toute chose, je veux savoir ce que vous comptez servir. Si jamais c’est un truc infect, ça va faire fuir ma clientèle.

Avant que le dragon ne réagisse avec une phrase du genre “Mais si on vous le dit, ça ne sera plus une dégustation mystère” ou qu’il ne se vexe sur la possibilité que ce ne soit pas bon, Virion enchaîna.

- Ouiii, c’est tout naturel, vous contrôlez ce qu’on consomme dans votre établissement, vous pourrez même goûter en avant-première pour juger de la qualité. Mais ensuite il ne faudra évidemment pas le révéler au reste des clients, ou cela gâcherait l’intérêt… Nous avons justement des portions ici.

L’aubergiste approcha donc de la table, sous le regard des clients qui attendaient de voir comment la suite allait se passer. A en juger par son air sévère, il était probablement du genre à jeter lui-même les indésirables par la porte d’entrée. Le demi-elfe espérait donc que le plat serait au goût du tenancier, et surtout qu’il serait comestible en fait...

- Eliel va vous faire goûter, c’est lui le créateur de la recette.

A ce niveau, Virion ne pouvait pas faire grand chose de plus. Il se cala dans son siège et croisa les bras, attendant le jugement du nain. Il eut un sourire en coin : il s’était laissé entraîné et se prenait vraiment au jeu.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Virion Malael le Sam 16 Juin - 13:40
Contenu sponsorisé


Message par Contenu sponsorisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Memtis :: Owl

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum