Dans un univers façonné par des dragons divins, ou moult races et magies se côtoient, venez prendre part a la grande fresque de cet univers (NC-18 pour les thèmes abordés)


Petits pains, épices et rencontre [Pv Gildur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
Vilseraie


avec Gildur



Début de soirée. La température avait légèrement baissé mais Amaline n'avait pas froid. Elle avait troqué sa robe contre un pantalon confortable et avait noué ses cheveux en une longue queue de cheval. Elle n'avait rien de prévu, pas de rendez vous avec des amis, pas de rencontre avec l'une des personnes qui l'aidait à se perfectionner dans sa magie, non. Rien. Juste une soirée pour elle. D'ailleurs, elle n'avait pas du tout planifier sa soirée mis à part la ballade dans Venus, au petit marché nocturne.

Depuis quelques jours, même presque deux semaines, elle avait appris que la guerre avait commencé, elle ne savait pas si elle serait amené à y prendre part activement, pour le moment, la reine ne l'avait pas appeler. Bien sur, elle n’appellerait pas chaque personne personnellement mais Amaline n'avait pas encore entendu l'appel des mage de son type. Quelques bataillons avaient déjà été envoyer et elle était ravie de voir que malgré cela, la vie ici continuait. Il y avait encore les marchés, les soirées... bref, mis à part cette tension presque palpable, son petit monde semblait tourner rond.

Elle eut un léger sourire en franchissant enfin les premières étales de babioles, grigris et effigies miniatures. La cherchâme n'ayant pas de but, se laissa guider par ses pas, les bruits ou les odeurs qui l'attiraient. Elle se retrouva devant une étale de petits pains qui fumaient encore. Elle sortie de quoi en prendre deux et repris sa route en grignotant le premier alors que le second allait dans son sac. Un peu plus loin, elle vit quelques personnes chuchoter. Deux, trois personnes semblaient regarder dans une direction et se penchait les uns sur les autres pour se murmurer des choses à l'oreille.

Amaline fini par les dépasser et en entendant leurs paroles, elle comprit leurs attitudes. Apparemment, il y aurait quelqu'un d'important sur le marché. Légèrement curieuse, elle eut envie de savoir qui, mais préférait quand même poursuivre sa petite visite. Elle s'arrêta devant des bijoux juste quelques instants avant de sentir son regard attirer vers la droite. Elle fronça des sourcils. Une silhouette se trouvait non loin d'une étale à épices et elle avait la sensation de l'avoir déjà vu. La jeune femme resta interdite quelques instants avant de réaliser qu'elle devait paraître bien impolie de le fixer comme ça...
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Amaline Chaldi le Jeu 24 Mai - 16:51
avatar
Erob



Petits pains, épices et rencontres
Épongeant son front après plusieurs débats houleux avec le conseiller de la reine, qui n'était toujours pas d'accord sur les accords de principe sur l'occupation du front sud dans la guerre contre le Clos, la reine avait tenté d'apaiser le Champion on lui intimant l'ordre d'aller se détendre, de délaisser un instant le travail et de se ressourcer. Si accepter cette offre n'avait pas été chose aisée pour le nain, qui avait vu peu de temps auparavant son roi mourir sous ses yeux, il consentit néanmoins à marcher dans le début de la nuit, descendant les longues plateformes qui reliaient les arbres et les différents niveaux d'habitation entre eux.

Les quelques lueurs des lampes magiques à la flamme bleue ne s'éteignant jamais, donnaient à l'armure noire du champion une douce teinte violette. Vénus avait toujours été magnifique. Ville construite dans les arbres par des architectes si ambitieux qu'on serait en droit de se demander si ils n'étaient pas fous, c'était un bel endroit que Gildur avait déjà visité par le passé et où il se plaisait à revenir régulièrement. Peut être dans de meilleures circonstances.

Alors que la plateforme qui le transportait dans les airs sur les cordages atterrissait sur une grande plateforme en bois hissé à quelques mètres du sol, il aperçu alors le marché ouvert en toute heure de la ville, lieu toujours animé où se mêlaient odeurs, bruits, et une douce chaleur collective qui redonnait légèrement le sourire au guerrier.

Alors qu'il se payait une brioche elfique à un stand pour avoir quelque chose dans l'estomac, il se surprit à remarquer quelques regards braqués sur lui. Si le Champion était un titre connu de tous, peu nombreux étaient ceux qui le connaissaient de visage. Mais à Vénus tout était différent. Il était habituel de le voir ici, et comme tout bon nain qui se respecte, peu importe son rang il avait toujours su se méler avec brio à la populace.

Mais une personne avait tout de même un regard bien insistant... Souriant légèrement, le nain s'approcha alors de ce qui semblait être un étal à bijoux et passa lentement sa main sur quelques bracelets en les commentant :

- Je pense que ce beau bracelet en Opaline vous irait très bien. Et ne vous en faites pas je ne compte pas vous le voler, vous n'avez pas besoin de m'espionner.

Riant doucement, il lui tendit ensuite la main :

- Gildur Talhammer. Même si je pense à votre regard que ce n'est pas une nouvelle. Enchanté de faire voter connaissance petite voyeuse. Quel est votre nom ?



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Gildur Talhammer le Ven 25 Mai - 23:23
avatar
Vilseraie


avec Gildur



Amaline ne se rendit compte qu'elle ne l'avait pas laché du regard quand celui-ci -Un nain qu'elle n'arrivait pas à remettre totallement- s'approcha d'elle. Ses joues prirent automatiquement un tein rouge alors qu'elle fuyait du regard. Elle posa les yeux sur les bijoux de nouveaux quand il prit la parole. Elle ne put s'empêcher de sourire au ton qu'il employait. Un ton tout simple d'une conversation qu'elle aurait pu avoir avec n'importe qui. Peut-être qu'il n'avait pas remarqué son regard sur lui ? Mais elle n'eut pas le temps d'y pensé qu'il lui en parla avec légèreté.

"Je suis désolée, je ne voulais pas paraître instistante..."

Elle regarda ensuite le bracelet en Opaline, c'est vrai qu'il était beau. Elle reporta son attention rapidement vers lui en attrapant sa main dans un mélange de timidité et d'admiration. Avec son nom, il n'y avait plus de doute sur son identité. Et la jeune Cherchâme l'avait déjà vu, de loin, sans jamais lui avoir réellement parlé.

"Encore désolée... Enchantée, je suis Amaline Chaldi. Je.. oui ce n'est pas vraiment une nouvelle, j'avais la sensation de vous avoir déjà vu mais je n'arrivais pas à retrouver votre nom..."

La jeune femme, aprés avoir relaché sa main, reporta son attention sur les bijoux et le fameux bracelet. Mais elle n'était pas du tout pleinement concentré, elle se demandait pourquoi il était là. Est ce qu'il venait parler de la guerre ? Des alliances ? Où quoi d'autre ? Elle lui jeta un coup d'oeil avant d'oser poser la question.

"Je suis curieuse, mais vous êtes là pour profiter du marché ?.."

Elle n'avait pas du tout envie de paraître impolie où trop curieuse, alors elle tentait d'avoir ses réponses autrement. Elle replaça un petite mèche rebelle derrière son oreille en jouant avec la lanière de son sac de l'autre main. Est ce que cela se voyait qu'elle était un tout petit peu mal à l'aise ?
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Amaline Chaldi le Lun 28 Mai - 11:41
avatar
Erob



Petits pains, épices et rencontres
Loin d’avoir le caractère ou l’attitude d’un oppresseur, la jeune femme semblait au contraire toute penaude de s’être fait prendre en flagrant délit de voyeurisme. Mais n’ayant guère envie de garder une ambiance lourde ou pesante pendant cette rencontre, le nain s’empressa de rire :

- Ne vous en faites pas, c’est juste que je me posais la question. Enchanté alors lady Chaldi. Ou Amaline si vous préférez, pour ma part je préfère quand on m’appelle par mon prénom. C’est tout de même moins guindé.

Il avait également envie de la mettre à l’aise. Bien qu’il connaissait son statut, et soyon honnête il n’en était pas peu fier, il savait que ce n’était pas le titre qui faisait quelqu’un. Et qu’il n’avait pas plus de mérite qu’un honnête fermier qui se levait aux aurores chaque matin pour bâcher comme un forcené, afin de pouvoir nourrir tout un peuple qui comptait sur lui. Pour le nain, tout le monde était sur le même pied d’égalité en terme de respect et de considération.

Alors qu’elle lui demandait la raison pour laquelle il se trouvait ici, il se rendit compte par les petites manies de ses mains sur sa lanière que le malaise se réinstallait progressivement. Prenant congé du vendeur de l’étal, il posa sa main sur son omoplate qui était un peu plus haute que lui, et la poussa légèrement pour l’inviter à avancer.

- Pas que, mais je ne vois pas comment ma filleule pourrait me pardonner si je ne profitais pas de ma venue pour faire le marché ! J’ai une réputation vous savez, les enfants, même grands, ça à de la mémoire !

Avançant progressivement le long des étals, différentes odeurs dû aux pâtisseries et aux encens eveillaient les narines du nain, emprunt d’une curiosité maladive pour explorer chaque trésor qu’il pourrait découvrir au gré des étals.Mais la question de Amaline ne devait pas être innocente. En temps de guerre, beaucoup de personnes se posaient des questions, lui même était venu rencontrer la reine pour obtenir des réponses… Soupirant, il tenta néanmoins de garder une attitude joyeuse avant de lui répondre :

- A la base je suis venu ici pour m’entretenir avec votre reine, que j’apprécie beaucoup au demeurant ! Néanmoins, alors qu’elle souhaite mener la guerre de front, comme je la connais, il semblerait que certains de ses conseillers aimeraient attendre l’évolution de la guerre, et profiter de ce climat de guerre froide pour ne pas s’impliquer davantage. C’est une situation compliquée…

Haussant les épaules, il tourna et leva son visage vers le sien avant de lui demander en souriant :

- Et vous Amaline, à part dévisager les gens au physique de rêve, vous faites quoi dans votre vie ?
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Gildur Talhammer le Lun 28 Mai - 13:01
avatar
Vilseraie


avec Gildur



Amaline avait hoché de la tête mais elle savait qu'elle n'allait sans doute pas réussir à l'appeler par son prénom. D'un signe de tête elle lui fit comprendre qu'il pouvait tout autant l'apperler Amaline. L'avoir entendu l'appeler Lady avait été surprenant. Ce n'était pas dans ses habitudes d'entendre ça pour elle, mais elle devait bien avouer que cela n'avait rien de désagréable. Quand elle sentit sa main se poser dans son dos pour la diriger vers une direction inconnue le long des étals, elle eut d'abord un petit pics de gêne mais il fut rapidement remplacé par la satisfaction d'avoir réponse à sa question.

Elle fronça des sourcils en se demandant qui pouvait bien être sa filleule ici ? Puis elle réalisa que c'était peut-être une filleule là bas qui voulait un souvenir d'ici. Son regard oscillait entre lui et les présentoires qui charmaient avec facilité tour à tour, les yeux, l'odorat ou même l'ouie. Elle eut envie de rougir quand il expliqua sa raison première de visiter la ville, elle n'avait vraiment pas été discrête sur ses réelles questions. D'un coté, elle n'était absolument rien par rapport à lui, entre eux, c'était sans doute elle la plus naive.

"Je comprend oui... c'est vrai que c'est compliqué... De mon propre point de vue, je dirais que c'est plus difficile d'attendre... Parce que si ça pête d'un seul coup, est ce qu'on sera prêt ?"

Elle secoua la main pour faire partir le sérieux de la discussion, même si cela ne la dérangeait pas de parler de la guerre et de ce qu'elle en ressentait, elle préférait largement les sujets plus léger qui faisait oublier la tension présente par dela les frontières de Vilseraie. D'ailleurs, elle le remercia d'un regard quand il lui posa une question. Elle avait même eut un petit rire et s'était concidérablement détendu.

"Et bien, mis à part ça, je suis soignante, soigneuse ? Je ne sais jamais comment réellement le définir. Et j’aimerais bien approfondir ça avec de la médecine plus basique... Enfin, j'aimerais bien ne pas avoir à toujours me reposer sur mes aptitudes magiques..."

Elle marqua une pose en plongeant un main dans son sac pour retrouver le petit pain. C'est vrai que tout ce qu'elle avait appris sur le flux de la vie était le meilleurs pour soigner quelqu'un mais parfois, il lui était arrivé de s'entrainer alors qu'elle était elle même patraque ou très fatiguée et cela n'avait jamais été une grande réussite, alors elle se disait que peut-être en alliant les différents cataplasmes, infusions et autres moyens avec ces connaissances dans le flux, elle ne pouvait que s'améliorer, non ?

"Et puis, quand je ne suis ni auprès de quelqu'un ni en apprentissage, je flanne, je me promène et je profite de mon temps... Vous voulez un morceau ?"

Elle rompit le petit pain et lui tendit un morceau avec un sourire. Elle adorait ces petites boules, c'était très bon accompagné de confiture ou de miel, mais elle adorait encore plus nature en se promenant. Depuis toute petite elle aimait traverser les pontons, regarder en haut ou en bas avec un petit morceau de ce pain dans la main. Son regard accrocha sur un étals de châle puis se reporta sur le nain.

"Vous parliez de votre filleule tout à l'heure, vous cherchiez un petit cadeau à lui offrir ? C'est bien ça ?"
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Amaline Chaldi le Lun 28 Mai - 15:45
avatar
Erob



Petits pains, épices et rencontres

Visiblement Amaline semblait vouloir passer rapidement outre le sujet de la guerre, ce que GIldur accueillit chaleureusement, lui aussi ne voulait pas reparler travail à peine après être sorti de réunion. Souriant à l’elfe quand elle lui annonça être soigneuse, Gildur ne tarissant jamais d’éloges pour ceux qui soignaient les soldats au front, car ils devaient voir plus d’horreur qu’un soldat en toute une vie, il se permit de lui donner un conseil :

- Je pense que vous avez raison. C’est plus facile à dire pour moi qui suit nain, ah oui, si vous ne l’aviez pas remarqué, je suis nain, ajouta-t-il en riant, mais je pense que trop se reposer sur la magie est prendre un gros risque qui peut s’avérer fatal. Vous n’avez pas de médecin ici à Vénus qui peut pour servir de tuteur ?

En voyant l’elfe sortir un pain elfique de son sac l’envie devenait forte d’aller à un étal et en commander un pour lui. Mais, généreuse, elle découpa sa miche pour lui en tendre un morceau. Des étoiles pleins les yeux qui témoignaient de la gourmandise dont l’homme pouvait faire preuve, il prit alors le morceau dans sa main en lui souriant :

- Oh je vous remercie milady, un délice que sont ces petites choses !

Alors qu’ils se promenaient au niveau des tisserands, le nain s'arrêta, pas foutu de trouver quelque chose qui lui convenait. la question de Amaline tombait à point nommé, et il comptait profiter d’une intuition féminine pour s’aider dans cette horrible quête.

- Tout à fait. Elle est un peu à cran depuis le début de la guerre. C’est une combattante, ca ne m’étonne qu’a moitié mais bon… C’est quelqu’un de féminin mais qui ne le montre pas trop, qui n’aime pas les chichis mais aime les attention… Je ne sais vraiment pas quoi choisir… Vous pourriez m’aider ?
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Gildur Talhammer le Mar 29 Mai - 16:11
avatar
Vilseraie


avec Gildur



Amaline hochait de la tête en gardant l'idée dans un coin de son esprit, elle n'avait pas vraiment songé à trouver un médecin ici, elle s'était pour le moment contenter de lire et d'apprendre avec les gens autour d'elle mais surtout sa mère qui faisait quelques petites choses avec d'autres pretresse du temple. C'était une bonne remarque et une bonne idée.

"Vous avez raison, je pense que je pourrais rencontrer ou essayer de rencontrer un medecin... Je n'y avais pas penser... Merci !"

Après avoir partager son pain et apprécier ses remerciements, elle se tourna vers lui pour l'écouter et hocha une nouvelle fois de la tête avec un sourire alors que sont regard filait autour d'eux. Alors une jeune femme combattante, féminine... Elle s'attarda sur les parures mais même si elles étaient légère, elles étaient parfois un peu trop décorée. Son regard tomba ensuite sur des babioles qui pourrait servir de boite à bijoux ou d'écrin pour ranger des lettres. Cela pouvait aller, c'était jolie mignon, mais si sa filleule était plutôt réservé sur sa féminité ce n'était peut-être pas le mieux.

"Avec plaisir... voyons..Est ce qu'une boite pour ranger les lettres lui plairait ? Ou peut-être une statuette de Gaia ? Enfin, je dis Gaïa mais il y a plein d'autre choix ! Chevals, griffon... Mais c'est de l'autre coté du marché.."

Alors qu'elle s'apprétait à faire demi tout, elle se figea en voyant un menuisier graver avec minutie sur de tout petit morceau de bois. Curieuse, elle s'en approcha et fit un geste en direction de Gildur. Devant eux, il y avait beaucoup de petites choses mais ce qui retenait l'attention de la jeune femme c'était une broche pour cheveux de bois simple avec une fleur sculpté. Ce n'était pas imposant ni trop ridicule.

"Regardez ça peut-être ? Si elle a de long cheveux..."

La dite broche pouvait être plus décoré selon le choix de l’acquéreur mais Amaline la trouvait très belle dans sa simplicité. Elle glissa l'index dessus avec un petit sourire avant de se tourner vers lui. Après tout lui seul pouvait savoir si cela lui conviendrait. Elle-même ne pouvait pas savoir ce qu'une autre personne pouvait aimer. Sinon elle pouvait trouver autre chose, un châle léger ? Un bracelet de bois ? Sinon, ils pourraient aller un peu plus loin et fouiller. Dans certaines étales c'était un peu encombré mais on pouvait facilement y trouver des trésors qui ne réclamaient qu'une seconde vie.
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Amaline Chaldi le Mar 29 Mai - 17:21
avatar
Erob



Petits pains, épices et rencontres

Si le champion faisait régulièrement des jaloux, sa fortune en était une des principales raisons. Bien que les nains étaient fort honorables l'attrait de l'argent pouvaient facilement attirer les pires convoitises. Cependant ce qui énervait vraiment la population vis-à-vis de Gildur et de son argent c'était bien le faite qu'il ne le dépensait jamais. En effet le nain était connu pour vivre simplement et surtout d'être régulièrement en voyage ce qui faisait que sa maison à Snail ne possédait que le mobilier strictement nécessaire à un confort vital.

Le problème, c'était que pour offrir des cadeaux il se retrouvait dans une sacrée panade. Quand on ne sait pas soi-même ce qu'on aimerait s'acheter, difficile d'imaginer ce qui pourrait plaire aux autres. De ce fait l'aide de Amaline était venue à point nommé. Mais différentes idées qu'elle lui proposa n'était pas mauvaise. En effet elle avait tendance entretenir de longue relation épistolaire avec de nombreux correspondants ainsi un petit écrin ou conserver son courrier pourrait être plaisant.

Mais c'est alors qu'elle appela un étal un peu plus loin pour observer ce qu'elle tenait du bout des doigts. Il s'agissait d'une broche légèrement ouvragée mais surtout taillée dans un bois simple sans fioritures. Un bien bel objet qui attira l'attention du nain. Passant son doigt sur les différentes formes sculptées dans le bois il se mit à sourire en direction de l'elfe qui l'accompagnait :

–Effectivement, elle a de longs cheveux noirs et je pense que cela lui irait parfaitement. Je vous achète cette broche mon ami !

Sortant une petite bourse en cuir pour y prendre quelques écus, il paya alors l'objet qu'il emmitoufla dans un tissu avant de le ranger dans sa besace.

–Décidément je vous dois une fière chandelle Amaline… je vous suis redevable ! Dites-moi ce que vous désirez, n'importe quoi et je vous l'achète ! Voyez ça comme une manière de vous remercier.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Gildur Talhammer le Ven 1 Juin - 12:59
avatar
Vilseraie


avec Gildur



Amaline était ravie. Ravie de voir que le nain semblait apprécier ses choix et les prendre en compte. Elle fut d'ailleurs encore plus contente quand il s'arrêta sur la broche. C'était un bel objet et le voir si rapidement l'aquerir la fit sourire. Elle aimait faire des cadeaux ou du moins chercher. Elle appréciait toujours de voir le sourire des gens quand il recevait un présent. Et même si elle-même n'arrivait et ne pouvait combler son propre vide, s'occuper ainsi de celui des autres lui allait bien.

La jeune femme le regarda payer et fut surprise par ses paroles. Redevable ? Mais ce n'était pourtant pas grand chose... Elle allait protester, lui dire que ce n'était pas obligatoire, et qu'elle avait surtout agis par plaisir plus que par envie d'avoir un remerciement quelconque. Mais, devant son air content, elle ne put pas.

"C'est vraiment gentil... je.. je ne sais absolument pas quoi... je n'ai besoin de rien..."

Amaline reposa son regard sur les petits objets de bois. Elle avait aussi les cheveux long, peut-être qu'une broche un peu pareil lui conviendrait. Elle les regarda plus attentivement en murmurant qu'elle ne savait pas quoi prendre et que cela la gênait un peu. Aprés tout ils ne se connaissaient ou plutôt conversaient depuis peu de temps. Elle laissa son regard flotter sur les étales qu'ils avaient déjà parcouru ensemble.

"Peut-être le bracelet que vous me conseilliez tout à l'heure ? Sinon.. je ne sais pas... une broche me plairait peut-être.. ou un châle..."

Elle avait les yeux dans le vague en réfléchissant à quoi choisir. Tout ce dont elle parlait et pensait n'était que des objets qu'elle désirait sur le moment, et peut-être qu'elle n'en aurait plus le plaisir une fois rentrée... Le bracelet... Elle hocha de la tête.

"Je suis désolée d'être aussi indécise... J'aime beaucoup le bracelet que vous m'avez conseillé tout à l'heure..."
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Amaline Chaldi le Mar 5 Juin - 11:59
avatar
Erob



Petits pains, épices et rencontres

Le nain armé de patience la laissa sans la déranger se décider sur le présent qu’elle lui demanderait. Loin de voir cela comme si elle abusait de sa gentillesse, le nain voulait surtout s’assurer que la jeune femme soit satisfaite. Derrière son air légèrement indécis, il ne put s’empêcher de sourire, frappant alors dans ses mains, il s’exclama :

- Mais prenez votre temps ne vous en faites pas ! Va pour le bracelet d’opaline. Restez ici je vais vous le chercher 

Reculant vers les étals qu’ils avaient visités précédemment il se mit à sortir une bourse en cuir, la même que précédemment, et paya sans vraiment regarder à la dépense le magnifique bracelet qui avait tapé dans l’oeil de la jeune femme. Satisfait de son achat, il revint la voir et lui demanda d’un ton presque solennel :

- Milady, puis-je vous demander votre main ? Non pas que je vous demande en épousailles, je pense pas qu’il est de bon ton de faire ceci au premier rendez-vous mais…

Fier de son humour au ras des pâquerettes, le nain prit quand même avec délicatesse le bras d’Amaline pour lui attacher de l’autre le bracelet qui tinta légèrement quand il lui lâcha le bras. Le bracelet était d’autant plus beau sur elle qu’elle la mettait en valeur. Clairement satisfait de son coté, le nain se targua d’un :

- Magnifique ! Vous avez fait le bon choix d’écouter mon excellent choix !

Le ventre du nain commença néanmoins à gargouiller, au vu de l’heure tardive et des nombreuses odeurs qu’ils inhumait depuis qu’il arpentait le dédale des étals. Mais quoi de mieux que de manger en bonne compagnie ? Il s’empressa alors de lui demander :

- Lady Amaline, puis-je vous proposer de manger avec moi ce soir ? Je devrais ensuite retourner à mes quartiers en vue de la prochaine réunion demain matin, mais ce serait avec grand honneur que j’aimerais partager votre table.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Gildur Talhammer le Sam 9 Juin - 13:42
avatar
Vilseraie


avec Gildur




Amaline avait soupirer quand il la rassura sur le temps. Oui, elle avait le temps mais elle voulait aussi régler ça. Elle patienta comme il le lui avait demandé. Elle le regarda partir et quand il fut assez loin, elle se tourna sur les étales autour d'elle. Elle le vit arriver du coin de l'oeil et se tourna vers lui avec un sourire un peu gênée. Mais ce ne fut rien comparé à la pointe de gêne que sa phrase lui donnait. Mais bien vite, presque immédiatement d'ailleurs, il la rassura. Elle savait que cela n'était pas réel, mais ne s'y attendant pas elle avait rougie, puis rit à la suite de ses paroles.

"Bien heureusement... et puis, je ne suis pas Dame Facile..."

Elle avait les yeux rivée sur les gestes du nains qui lui accrochait le bracelet et quand son bras fut de nouveau libre, elle le secoua légèrement. Le petit tintement la fit sourire et elle porta son poignet à son visage pour le regarder. Elle y passa l'index et le majeur d'une simple caresse comme pour s'assurer qu'il ne s'agissait pas d'une illusion.

"Vous êtes d'excellent conseil, j'espère pour notre avenir à tous qu'ils sont tous aussi sage et écouté..."

La cherchâme lui offrit un sourire amusé avant d'hocher de la tête sans le perdre. Pourquoi pas partager un repas avec lui ? Aprés tout, elle aussi sentait que manger ne serait absolument pas de refus. Elle n'avait pas vraiment très faim, mais les odeurs pouvaient rapidement changer ça, d'ailleurs, elle sentait déjà que son ventre se reveillait.

"Avec plaisir Monseigneur Gildur ! Vous savez déjà où vous voulez manger ? Sur le marché il y a une sorte petit restaurant ambulant, ils y servent de très bonne chose, après, il y a la taverne un peu plus loin, c'est tout aussi bon... Mais si vous avez une autre idée..."

Elle jouait encore avec son bracelet alors qu'elle commençait à avancer dans la direction des deux endroits. Elle se demandait ce que ça devait être les réunions avec la reine... ou même avec d'autres personnalités importantes. Est ce que c'était vraiment sérieux ? Ou il y avait des moments de détente ? Elle avait bien envie de le lui demander, mais elle savait aussi que peut-être il n'avait pas envie d'en parler.

"Et ce n'est pas trop embêtant ce genre de réunion ? Enfin pas trop long ?"

Elle ne pouvait pas s'empêcher de faire tinter le bracelet alors qu'ils marchaient cote à cote entre les étales.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Amaline Chaldi le Dim 10 Juin - 22:05
avatar
Erob



Petits pains, épices et rencontres

La jeune femme lui parla de cet étal fait de vendeurs ambulant, qui écumaient les différents marchés de Vilseraie pour vendre dans chaque ville divers produits de partout ailleurs. Ils avaient effectivement  quelques-uns de leurs membres qui s’occupaient de cuisiner ces denrées pour les servir aux locaux. L’ayant déjà appercu lors de ses précédents voyages dans la forêt mais n’ayant jamais pris le temps d’y manger, le nain lui sourit et lui répondit alors :

- Oh, je pense que votre petit restaurant sera parfait pour ce soir. Je vous laisse nous guider jusque-là bas.

La suivant alors de près, continuant leur route jusqu’à arriver sur l’une des plateformes de transports qui allaient les acheminer vers la suite du marché, la jeune femme profita de la quiétude de ce moment pour lui poser des questions sur les réunions officielles. Bien sur, il n’avait absolument pas le droit d’en divulguer le contenu, cela dit, ses questions portaient davantage sur la tournure que prenait ce genre d’entrevue, ce qui était déjà moins critique.

S’adossant alors sur l’une des barrières de la plateforme en bois, il lui répondit :

- Je vous avoue que j’ai déjà participé à des batailles, ou encore des réunions de guerre, mais c’est bien la première fois que notre pays et tous ses royaumes sombrent dans un tel conflit… Ça ne ressemble à rien d’autre de ce que nous avons pour beaucoup déjà connu… Si d’ordinaire, l’ambiance est sérieuse mais toujours assez… Je dirais supportable là c’est… Disons qu’il y règne un poids qui pèsent sur les épaules de tous. Chaque décision, tout ce que nous choisirons de faire aura des lourdes conséquences… Alors je pense qu’il n’est pas encore possible que ce genre de réunion se passe vraiment bien.

Une fois la plateforme atelée sur l’autre ponton, les deux se dirigèrent alors vers le restaurant, où une fée les installa sur une table improvisée avec un tonneau et deux petits tabourets. Une fois installé, le nain lui demanda :

- Et vous ? Si vous êtes guérisseuse… J’imagine que vous devez avoir vos lots de réunions ennuyeuse auprès des ordres religieux, n’est-ce pas ?


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Gildur Talhammer le Lun 11 Juin - 13:08
avatar
Vilseraie


avec Gildur




Amaline approuvait intérieurement son choix. Les petits plats étaient divin et la jeune femme y avait déjà mangé il y a quelques temps à leur précédent passage. On pouvait y trouver de tout et c'était vraiment agréable de découvrir de nouvelle saveur. Elle s'installait à coté de lui, un coude sur la rembarde, tranquillement toujours en train de tripoter le bracelet tout en écoutant ses réponses.

C'est vrai qu'elle même en tant que simple sujet du royaume elle sentait les tensions qu'est ce que cela devait être quand on était sur le devant de la scène. Elle hochait de la tête silencieuse, ce ne devait pas être simple d'avoir des choix à faire. Elle avait souvent entendu ses amis jalouser la position d'untel ou d'untel, et elle-même avait déjà souhaité avoir plus d'influance, être plus proche de la reine, mais elle se rendait compte qu'avec tout les avantages d'être en haut de la chaîne, il y avait beaucoup plus d'inconvegnant.

Une fois arrivée à destination, elle remarqua une fois encore que cela avait beau être de l'ambulatoire, cela restait tout de même accueillant et chaleureux. Elle salua la fée qui les acceuillis et s'installa sur son tabouret avant de lui répondre.

"Je ne dirais pas que c'est ennuyant, j'ai... Ma mère y travail depuis toujours je crois, alors j'étais très souvent là bas quand je n'étudiais pas. J'aime beaucoup l'ambiance dans le Temple de Gaïa. C'est calme, lumineux... Je m'y sens vraiment bien... Donc quand il y a des réunions, parfois oui, c'est vrai c'est un peu long, mais ça passe assez vite. Et puis, pour tout vous avouer, j'essaie parfois d'y échapper..."

Elle haussa des épaules avec un petit rire avant de jouer avec le menu qui avait été posé devant eux.. La fée revenait pour leur demander ce qu'ils désiraient manger et boire. Amaline n'était pas difficile mais aimait particulièrement l'hydromel. Avec, elle commanda un plat à base de poisson chose qu'elle mangeait rarement d'ordinaire.

"Je ne mange pas de poisson chez moi, alors je vais prendre ça, je vais en profiter ! Et vous ? Vous avez choisis quoi et pourquoi ? Ou... peut-être que vous pouvez me conseiller un autre plat ? Vous avez du voyager et donc découvrir plein de plat exotic non ?"

Elle posa ses coudes sur ce qui leur servait de table pour attendre les boissons et continuer de converser plus à l'aise.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Amaline Chaldi le Mar 12 Juin - 14:25
avatar
Erob



Petits pains, épices et rencontres


Malgré la rigueur qui caractérisait les nains, et particulièrement Gildur quand il s’agissait de ses obligations, il ne pouvait cependant pas nier qu’il avait régulièrement tenter de s’échapper en douce lors de réunion interminables où de sommets qu’il ne désirait pas rejoindre. Cela lui rappela de doux souvenir avec son ami d’enfance Garlic… Qui lui manquait affreusement. A cette seule pensée, le nain serra fort son tabard au niveau de ses genoux. C’était le titre de son défunt ami qu’il portait aujourd’hui. Il devait lui faire honneur.

Elle était en tout cas très motivée, et le nain ne savait pas vraiment quoi manger. Lui qui avait voyagé de par le monde, il avait régulièrement envie de tester de nouvelles choses. Il vit cependant une sorte de tartare de Rampant qui lui faisait particulièrement envie. Il passa alors sa commande auprès de leur hôtesse fée, et répondit :

- Oh non, gardez votre plat, le poisson que vous avez commandé n’est pas comme les autres. Il s’agit de Thesson, un gigantesque poisson long comme un espadon qui grandit près des mers glacées au nord. Dur à pécher, il à tout de même une viande à couper le souffle car elle est moelleuse et très goutue. Pour ma part je vais prendre le tartare de Rampant. Chez nous on ne les manges pas habituellement, car on cuisine beaucoup au feu ou en bouillon chez nous, et la viande de Rampant perds très vite de sa saveur et deviens ou bien rance, ou bien fadasse. Mais avec leur savoir faire… je m’attends à tout.

Attendant que leurs plats arrivent, l’un face à l’autre, le nain s’était rendu compte du désir d’Amaline d’entendre des choses exotiques venant des quatre coins du monde. Il se mit alors à lui raconter de très nombreuses anecdotes sur ses voyages et ses rencontres, et ce même après que les plats furent enfin servi. Il ne fut d’ailleurs pas décu de son plat, assez bon et nouveau pour sûr.

- Cela dit… Je vous avoue que malgré toutes ces aventures, j’aime rentrer chez moi. Revoir mes amis, ma famille, mon royaume… Je ne pourrais jamais vraiment quitter Fylog. Ca serait trop dur.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Gildur Talhammer le Jeu 14 Juin - 11:57
avatar
Vilseraie


avec Gildur




Amaline fut ravie de ne pas avoir à changer plat. Amaline fut ravie de ne pas avoir à changer plat. Elle ne mange pas de poisson d'ordinaire et se faisait toujours une joie d'en manger quand elle pouvait. D'ailleurs, quand il lui expliqua d'où il venait elle avait encore plus hâte d'y goûter. Elle sourit largement quand il parla de tartare de rampant, elle ne mangeait pas souvent mais c'est vrai que c'était très bon. D'ailleurs, quand elle-même en cuisinait, elle avait beaucoup de mal à bien le cuir.

« C'est vrai qu'ici, tout semble bon. Alors j'imagine bien que la viande sera excellente tout comme mon poisson ! »

Amaline resta silencieuse pratiquement tout le repas, elle écoutait raconter ses histoires avec plaisir. De temps en temps, elle ponctuait son récit de quelques questions auxquelles il semblait prendre plaisir à répondre. Elle qui n'avait pas voyagé, qui n'étaient jamais sortis du royaume, buvait ses paroles avec plaisir. Il lui suffisait de fermer les yeux quelques secondes, pour pouvoir imaginer ce qui lui racontait. Discussion allant, elle se régala de son plat. Et effectivement son poisson avait été moelleux et très très fin en bouche, bien agréable.

« Je comprends tout à fait, si un jour je dois partir, je ferai tout pour revenir. Je pense qu'il nous faut tous un point d'ancrage, et l'on pourrait plus parler de voyage s'il n'y avait pas un point de départ fixe, non ? »

Alors convenez les débarrasser, la serveuse leur proposa un dessert qu'Amaline refusa poliment. Le plat avait été consistant elle s'était régalée et n'avait plus faim. L'avoir écouté racontait ces voyages lui avait donné envie un jour peut-être voyageait également. Peut-être même qu'elle pourrait exercer en tant qu'itinérante. Ainsi elle découvrirait de nouvelles choses tout en étant dans sa routine de médecin.

« Ce doit être difficile de partir la première fois… mais est-ce qu'on s'y habitue après ? Est-ce que cela devient moins dur de partir au bout de la cinquième fois par exemple ? »

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Amaline Chaldi le Ven 15 Juin - 14:22
avatar
Erob



Petits pains, épices et rencontres

Une petite soirée tranquille agrémentée de nombreuses petites anecdotes, voilà ce qui pouvait résumer cette soirée. Ce genre de moments étaient déjà rares avant la guerre ils allaient le devenir d’autant plus maintenant que le conflit était généralisé. Il était donc important de profiter de ce qu’on avait à disposition tant qu’il était encore temps. Le nain aussi avait refusé le dessert afin de pouvoir profiter d’une petite marge digestive plutôt que de rester affalé sur son semblant de tabouret.

Les deux s’étaient levés de table et avaient repris leur marche le long des plates-formes. Le nain avait bien évidemment payé le repas comme il l’avait promis. Elle lui posait de nombreuses questions vis-à-vis de son voyage, et plus généralement du fait de voyager. Haussant légèrement un sourcil alors que son sourire s’arquait d’une manière bien taquine il lui demanda alors avec plaisanterie :

— Dites-moi  Amaline, est-ce que vous ne projetez pas par hasard de quitter la forêt pour voyager à travers le monde ?

Riant doucement il consentit néanmoins à lui répondre de la manière la plus sérieuse possible.

— Vous avez raison néanmoins sur un point, le départ n’a aucun sens s’il n’y a pas d’endroit où revenir. Sinon on ne voyage pas, on erre. Et oui, c’est toujours difficile de partir la première fois. Et je ne vais pas vous mentir même si c’est plus facile les fois d’après, le mal du pays et la nostalgie sont tenaces. Cependant ce que l’on découvre au gré de nos voyages nous en mets suffisamment plein les yeux pour qu’on évite de trop y penser.

Étant donné que la soirée commencait à devenir tardive, le nain avait demandé à l’elfe de lui indiquer la direction de sa demeure. Il fut surpris de se rendre compte qu’elle habitait dans les beaux quartiers de Vénus bien que la ville était magnifique de manière générale. Ainsi donc la jeune femme qui l’accompagnait était d’ascendance noble… elle ne faisait rien pour le faire remarquer et le nain devait avoir apprécié cela. Ils avaient donc emprunté la direction de ses appartements.

— Memtis est un monde incroyable. Pas un pays se ressemble, il y a des races dont on soupçonne même pas l’existence ici, et si Fylog est un pays empli d’histoire les autres le sont tout autant. J’espère sincèrement pour vous que vous aurez l’occasion que ce soit pendant cette guerre ou quand elle sera terminée de pouvoir explorer toutes les îles qui existent à travers le monde. Je ne crois pas qu’il suffise d’une vie pour se rendre compte de toutes les merveilles qu’il y a ici bas.



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Gildur Talhammer le Sam 16 Juin - 10:22
avatar
Vilseraie


avec Gildur




Amaline s'était sentie gêner lorsqu'il avait payé. C'est lui qui l'avait invité mais elle ne pouvait s'en empêcher. Après l'avoir remercié plein de fois, ils quittèrent tous les deux le restaurant. Marchand côte à côte, elle continuait de parler avec Gildur. La soirée avançait surement mais la jeune femme ne s'en rendait pas compte. Elle avait constamment le sourire aux lèvres et conversait avec un réel plaisir avec lui. Elle sourit puis se mit à rire à sa question, et haussa les épaules avant de répondre.

« J'aimerais mais je ne sais pas encore. Pour tout vous dire, j'ai envie de voyager, j'ai envie de découvrir des choses, mais j'ai très peur de perdre mes habitudes. Je n'ai pas peur de rencontrer des gens ou de nouvelles choses mais plutôt de perdre mes habitudes...»

Quand il lui avait demandé où elle habitait, elle n'avait pas hésité à le lui dire. Ce n'était pas loin, mais c'était dans les beaux quartiers. Il y avait quelques pontons à traverser quelques nacelles à prendre mais le chemin se passa rapidement, car ils discutaient encore. Elle l'écoutait parler du monde, la jeune femme avait presque des étoiles dans les yeux quand elle se rendit compte qu'elle avait beaucoup de choses à voir.

« J'ai déjà étudié la géographie, je sais qu'il y a bon nombre de continents. Mais je n'en sais pas plus. Il me faudra un bon motif pour aller les visiter. Je ne sais pas si l'envie est suffisante, il faut des moyens. Et j'imagine que c'est mieux de ne pas y aller seule. Se promener seul pourquoi pas mais j'imagine que voyager c'est mieux accompagné. »

Amaline et lui marchaient tranquillement et finir par arriver dans les beaux quartiers. Il ne leur fallut plus que quelques minutes, pour arriver devant la maison des parents d'Amaline. Celle-ci s'arrêta devant la maison, et sourit à Gildur.

« Voici ma maison. J'ai passé une excellente soirée, merci beaucoup ! Vous me direz si votre filleul a apprécié le cadeau ? Bon courage pour demain, j'imagine que votre journée va être longue. Si un jour je décide de voyager, et si vous le voulez bien, je passerai par chez vous, et c'est moi qui vous inviterai ! Cela vous convient ? »

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Amaline Chaldi le Sam 16 Juin - 17:51
Contenu sponsorisé


Message par Contenu sponsorisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum