Dans un univers façonné par des dragons divins, ou moult races et magies se côtoient, venez prendre part a la grande fresque de cet univers (NC-18 pour les thèmes abordés)


Ezaelle Kryos - Princesse intransigeante [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
Gor



Ezaelle Kryos
Ft Regalia From Legend of Cryptids


Informations

Âge du personnage : 26 ans
Race du personnage : Humaine
Sexe du personnage : Féminin
Classe du personnage :Noble
Métier du personnage : Princesse à temps plein.
Votre groupe : Noble
Votre allégeance : Au royaume de Gor.

Code du règlement : Validé par Eliel


Physique
Ezaelle est blonde, d’un doré damasquiné très sombre qui flirte parfois avec le châtain selon la luminosité. Ce qui ressort chez elle ce n’est pas tant son physique aux formes pourtant si voluptueuses qu’on ne peut pas les manquer, c’est sa prestance. Elle a un port de tête, une façon de marcher, de se tenir droite, de bouger qui respire la noblesse et l’élégance. Elle est princesse jusqu’au bout de ses ongles et elle pourrait porté une chemise de nuit que cela ne changerait rien à cette impression de grandeur qu’elle dégage et qui va de pairs avec un regard soigneusement étudié pour être condescendant mais cordial.

Même si elle n’a pas besoin d’artifice pour respirer la supériorité, Ezaelle ne s’en prive pas, étalant la richesse de son rang sur ses tenues qui ne sont jamais simples. Que cela soit la qualité de l’étoffe, la profondeur de sa couleur, le soin accordés aux entrelacs de broderies, les perles et l’or qui sculptent le tissu, tout est soigneusement étudié pour faire riche et pour la mettre ses fameuses courbes généreuses en valeur, les dessinant avec une subtilité calculée.

Pour une femme, malgré un visage joliment ovale, Ezaelle a des traits assez durs qui sont d’autant plus rehaussé par ses yeux perçants et la moue insatisfaite qu’elle arbore généralement et qui a fait tremblé tant d’esclaves et de servantes. Pourtant, la jeune femme sait aussi sourire. Par courtoisie de cours, mais aussi sincèrement, quand elle est fière, intriguée, fascinée. Et parce qu’il est rare et qu’il dénote dans son comportement maîtrisé et de sa froideur intransigeante, son sourire à quelque chose, d’unique, de radieux… de précieux.

Comme beaucoup de gens, Ezaelle a de légers tics corporelles, ainsi, elle a tendance à jouer avec ses cheveux quand elle s’ennuie et à pencher la tête sur le côté quand elle est vraiment intéressée par quelque chose, même si elle ne s’en donne pas l’air.


Caractère
Ezaelle est quelqu’un d’exigeant. Avec les autres et encore plus avec elle même. Elle abhorre la médiocrité et encore plus ceux qui se complaisent dedans et elle ne respecte les efforts que lorsqu’ils donnent résultat. Digne fille de son père et de son peuple, elle croit en la Force, dans son sens étendu, dans sa dimension de puissance. Toutes les puissances, qu’elles soient politiques, martiale ou plus subtile, les faibles tombent, les fort s’élèvent c’est le cycle de la vie, c’est la raison pour laquelle elle pense que l’esclavage est juste et qu’elle n’a pas de grief envers ceux qui se sont enfuis dans les marais. S’ils ont réussis à se libérer c’est qu’ils avaient la force d’être libre, elle les respecte pour ça. Elle est tellement persuadée de cette organisation naturelle que, quitte à faire parti d’une catégorie elle préfère être dans la deuxième et n’hésitera pas à piétiner ceux qui sont dans la première si cela lui permet d’aller plus haut. Contrairement à ce qu’on pourrait croire pour une princesse elle ne considère nullement sa position et sa supériorité symbolique acquise, elle sait qu’elle doit la mériter à chaque instant et son père ne le tolérerait de toute façon pas qu’il en soit autrement, lui qui a évincé tous ces nobles auto-satisfait qui se prélassaient dans leurs petits confort.

Princesse oui, elle l’est, dans sa suffisance, dans son panache, dans cet orgueil dont elle sait se draper pour dominer d’un regard. Princesse n’est pas un titre, c’est une attitude, une conviction, celle d’être meilleure que tout le monde, d’être au sommet et de compter y rester. Le luxe n’est pas un plaisir, c’est une nécessité, un déguisement ostentatoire pour enfoncé son statut et s’arroger un respect qui n’est somme toute que symbolique mais fonctionne fort bien.

Ainsi Ezaelle n’est pas le genre de femme qui lésine sur les efforts. Elle croit au talent, au vrai, mais il est inutile si on le laisse pourrir et elle s’acharne donc à développer les siens sans modération, oubliant parfois son sommeil ou son repos obnubilait à l’idée d’être à la hauteur de ses principes et cela se voit.  La magie du flux, les arcanes politiques, l’art de la séduction, trois art qu’elle a décidé de maîtriser parmi les innombrables possibilités qui s’offraient elle. Trois pans de ce qui constitue pour elle la force : la puissance brute, la compréhension du monde dans lequel elle évolue, et la manipulation…

Il est d’ailleurs ironique de constater que Ezaelle est loin d’être mauvaise pour charmer les hommes, réputés pour être une beauté sulfureuse rehaussée par ce petit air arrogant que beaucoup s’imaginent dompter, alors qu’en fait, elle même n’est attirée que par les femmes. De fait, elle a depuis longtemps mis de côté tout romantisme, se concentrant exclusivement sur ses ambitions, fort déterminée à faire le mariage le plus rentable possible en dépit de tout sentiment. De toute façon, elle ne peut pas aimer son mari.

Son intransigeance lui a donné une réputation de princesse capricieuse qui rend les esclaves et les subordonnés nerveux en sa présence, effrayés à l’idée de commettre une faute et de s’attirer ses foudres mais Ezaelle s’est aussi s’attacher la loyauté. Parce qu’elle n’a que faire de la position sociale, elle croit avant toute chose au talent et elle sait l’encourager, le faire éclore. C’est une grande mécène, qui cherche à s’entourer de gens au moins aussi brillant qu’elle. Par émulation, mais aussi par stratégie. Ces petits prodiges comme elle les appel sont la clef de son futur radieux.


Histoire
Ezaelle a toujours été la chouchoute. Son frère aîné ne manque pas d’esprit ni de force, mais il lui manque quelque chose d’essentiel, ce don qui fait d’elle un être si redoutable : une détermination inébranlable. Il est de ces personnes qui se contentent de ce qu’ils ont, qui ne cherchent pas à se dépasser. Oui, Zadan manque cruellement d’ambition tandis qu’Ezaelle en a une démesurée qui la pousse à travailler avec acharnement et la rend aussi zélée qu’intransigeante.

Elle est persuadée, elle l’a toujours été, de faire une bien meilleure dirigeante que son frère qu’elle trouve trop mou, mais elle sait aussi que si l’affection de son père lui est acquise, les privilèges eux se gagnent. C’est comme ça que cela marche, et ils en ont tous les deux consciences, un jour prochain Ezaelle détrônera son frère à son profit, puis son père s’il se fait trop vieux. Il le sait, et probablement attend-il se moment avec la même patience qu’elle. Elle l’aime, beaucoup, mais après lui avoir tant donné, tant appris toute ses années, il faut un accomplissement.

Ces années parlons en. 26 ans, cela peut paraître long et pourtant c’est si peu pour apprendre toutes les arcanes qu’elle maîtrise, mais elle s’y est pris tôt, très tôt. Elle n’a pas eu vraiment le choix à vrai dire. En effet, bien que princesse, on ne l’a pas autant dorloté que l’on pourrait le croire. Elle avait les esclaves, le cadre luxueux, mais son père a pris soin de lui inculqué dès la petite enfance que tout se mérite. Marche pour ton jouet, parle pour ton jouet, sois poli pour ton repas. Ainsi, Ezaelle appris très tôt à se conformé aux attentes pour obtenir tout ce qu’elle voulait, et cette logique est encore profondément ancrée ainsi. Et quand c’était trop difficile, elle appris aussi à tricher, à manipuler les esclaves pour avoir quand même ce qu’elle voulait quand même.
Une première leçon.

Puis, son père finit par lui dire qu’elle devait être forte, parce que les forts dominent les faibles et que tel est l’ordre naturel des choses. Alors, rapidement, Ezaelle terre à terre se pencha vers la magie de flux. Pour être capable de se défendre, d’attaquer. Vu son titre, il ne fut pas difficile de trouver des professeurs et elle s’entraîna avec acharnement jusqu’à se spécialisé dans l’eau. Une magie volatile, efficace souvent sournoise, agressive ou défensive. C’était exactement ce qui lui convoquait. Son potentiel n’était pas immense mais sa volonté d’acier la guida assez facilement sur cette voie, l’entraînement fit le reste et même encore aujourd’hui, elle ne le délaisse pas.
Une deuxième leçon.

Mais l’Homme est un animal sociable. En fait, presque toutes les races du pays l’était, et en grandissant, Ezaelle compris que la force seule ne menait nulle part. Aussi grande mage soit-elle, elle ne pourrait rien faire contre une nuée d’ennemi, la vrai force, c’est de savoir s’entourer.
Entouré, elle l’avait toujours été, la royauté à cela de particulier qu’on est jamais seul. Mais ce qui était instinctif en sourire et faux semblant devient un art, celui de la politique. Son père lui enseigna, sa mère lui enseigna aussi. Parce que sa mère, bien que figure effacée de son existence était loin d’être la potiche stupide qu’on lui prêtait. Elle était juste trop maligne pour laisser savoir qu’elle était dangereuse. Seulement, elle était bien trop orgueilleuse pour accepter que l’on ne reconnaisse ni son talent, ni sa grandeur, elle écouta et s’adapta, comprenant malgré tout le fonctionnement de la noblesse et de la séduction. Les leviers de manipulations. Finalement, il y a trois choses qui motive les hommes : l’argent, le pouvoir et le sexe, une trinité qu’elle s’efforce de maîtriser dans tous ses tenants.
Une troisième leçon.

Et puis il y eu une fissure dans la perfection de son enfance, un nid de poule dans ce boulevard ouvert devant elle pour les sommets. Vianne, une esclave, la sienne. La plus belle femme qu’elle n’est jamais vu. La plus gracieuse, la plus sensuelle. Elle en fut jalouse et elle lui imposa les plus austères tenus, coiffures, comme une poupée qu’on enlaidie, mais la sévérité la rendait jolie, faisait ressortir cette beauté naturelle si simple et éloquente. C’était son talent. Ezaelle n’était pas moche, mais quand bien même elle prenait soin d’elle, jamais elle ne pourrait approché la beauté de Vianne, elle le savait. Elle finit par accepté cette fatalité que tous ses efforts ne pourraient jamais comblé, et sa frustration se transforma en désir. Quelque chose de nouveau, de fort, qu’elle n’avait jamais ressenti auparavant. Il lui fallut longtemps, très longtemps pour interpréter ses élans, ses pulsions, ses papillons dans le ventre. Encore plus longtemps pour accepter que seul les femmes étaient capable de provoquer ces émois.

Ezaelle l’aima, sans doute avec toute la sincérité dont elle était capable, mais Vianne ne lui rendit pas, se contentant d’être ce qu’elle était, son esclave. Et Ezaelle ne le voyait pas, devenue aveugle dans la douceur mielleuse de son idylle, jusqu’à ce qu’elle meurt d’un fâcheux accident. Ezaelle ignore si cela en est réellement un ou si quelqu’un à volontairement tué son esclave. Son chagrin est passé. Un peu. Sa déception aussi. Un peu. Elle en garde la nostalgie et l’amertume d’un rêve brisé et une nouvelle détermination à satisfaire ses ambitions, persuadée que c’est là seule clef du bonheur, pourtant chaque fois qu'elle prend une prodige sous son aile, pourvu que leur âge soit proche, elle sent cette vibration. La vérité s'est qu'Ezaelle est fascinée par le talent. Surtout ceux des autres.


Et vous ?
Votre âge :22 ans
Pourquoi ce forum ? : Parce que c'est le meilleur forum du monde !! (S'il te plait me frappe pas)
Un dernier mot Jean Pierre ? : La réponse D

Voir le profil de l'utilisateur
Message par Ezaelle Kryos le Mar 22 Mai - 12:50
avatar
Vagabond



Fiche validée

Ta fiche est validée, bienvenue chez les nobles.

Tu peux aller poster une demande de rp ici : http://memtis.forumactif.com/f37-demandes-de-rp

Amuse toi bien sur Memtis ! Smile
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Eliel Arkanea le Jeu 24 Mai - 13:51

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum