Dans un univers façonné par des dragons divins, ou moult races et magies se côtoient, venez prendre part a la grande fresque de cet univers (NC-18 pour les thèmes abordés)


Amaline Chaldi ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
Vilseraie



Amaline Chaldi
Ft Ice Princess from WLOP


Informations

Âge du personnage : 23 ans
Race du personnage : Cherchame
Sexe du personnage : Féminin
Classe du personnage : Mage (flux de la vie)
Métier du personnage : Soignante
----------
Votre groupe : Civil.
Votre allégeance : Royaume de Vilseraie

Code du règlement :Validé par Ellës


Physique

Amaline est une jeune femme d'un mètre soixante-cinq. Sa silhouette a des courbes légères et harmonieuses. Elle n'a pas de forme outrageuse ou inexistante. Ses bras et ses jambes son fines tout comme ses doigts. Elle est pas spécialement bien musclé, ou du moins, elle n'a pas beaucoup de puissance, dans un rapport de force type lutte ou bras de fer, elle serait systématiquement perdante. Elle possède une marque de naissance, un tatouage représentant son nom Valar. Elle ne savait pas quand elle était petite ce que cela voulait dire ni pourquoi et comment il était apparu sur elle comme ça.

Elle possède de long cheveux gris clair qu'elle laisse détaché la plus part du temps, surtout quand elle se promène. Elle a de longues oreilles en pointes qui traversent facilement la barière de ses cheveux. Son visage est tout en finesse : un petit nez légèrement remontant, il n'est pas toutalement en trompette comme on pourrait qualifier ce genre de nez, mais il n'est pas droit non plus, ses lèvres ne sont pas épaisses ni charnues cependant, elles restent quand même visible, sa machoire est fine, légèrement en pointe sur le menton et son visage est ovale. Elle a deux yeux bleu vif et profond, on pourrait y lire tout ce qu'elle ressent si elle n'avait pas forger une petite carapace autour d'elle. Mais le sentiment qu'elle a du mal à cacher, c'est le vide en elle. Elle parait souvent triste et perdue dans ses pensées.

Quand elle est chez elle, ou en sortie avec ses parents, elle se sent obligée de bien s'habiller et de bien s'apprêter. Elle porte toujours un colier avec une  pierre d'Enerith contenant de l'eau. Un cadeau de son père. Généralement, elle s'habille simplement, pantalon, haut sans bretelle. Elle porte aussi des semi-gant quand elle part en promenade. Il lui arrive quand même parfois, de s'habiller un peu plus normalement, un peu mieux. Robe, pantalon plus habillé... Elle sait très bien passer d'un monde à l'autre. Du monde des gens normaux, au monde de son père, un noble.


Caractère

Amaline est une jeune femme plutôt discrète si on mets de coté son physique légèrement atypique et son tatouage. La première chose que l'on peut voir chez elle c'est son air triste. Elle a souvent sur le visage comme un petit voile de tristesse. Celui ci ne se lève que lorsqu'elle n'est plus seule où qu'on lui parle. C'est assez simple, elle a la sensation de ne pas être pleine et entière, elle est persuadée qu'il lui manque quelque chose ou quelqu'un et ce depuis toujours. Un vide, dans sa tête, dans son corps, elle ne sait pas et à peur de ce vide. Est ce qu'il sera comblé un jour ? Est ce qu'elle trouvera la personne avec qui se lier ?

Mis à part ce vide, elle est assez calme et même effacée, elle passe assez facilement innaperçue et a parfois du mal à prendre la parole en public. Et quand elle le fait, elle hésite, fait des pauses et quand elle se lance enfin, on peut dire qu'elle sait ce qu'elle veut. En fait, elle a beaucoup de mal à faire des choix et a toujours un peu peur de se tromper, de prendre le mauvais chemin... Mais par contre, dès que son choix est fait, dès qu'elle se dirige dans une direction, elle est ferme et ne fera pas demi tour à moins d'avoir de bon, très bon argument.

Amaline est parfois qualifié de susceptible, il lui arrive de mal prendre les choses où de les prendre de travers. Elle n'est pas colérique, elle n'explosera pas de colère ou de rage, mais elle peut ronchonner aprés une reflexion. Elle est facilement défaitiste, alors elle ne voit pas forcément toujours le verre à moitié vide mais elle tend plus facilement vers les pensées négatives, peut-être que c'est simplement parce que sa tristesse est toujours présente peut importe ce qu'elle fait.

La jeune femme est également patiente et curieuse, elle aime apprendre de nouvelle chose mais craint quand cela peut entrainer trop de changement. Elle n'a pas vraiment peur des nouveautés mais préfère quand c'est progressif et pas brutale. Amaline est aussi croyante, du moins elle voue un culte à Gaïa et concidère que la plus part des biens faits du monde lu son dû. Elle prend le temps chaque jour de lui consacrer quelques mots et prières, pafois elle accompagne sa mère dans de grand moment de méditation.

Son désir le plus cher, celui qu'elle garde pour elle mais qui est evident pour tout le monde, c'est de trouver la personne a qui se lier, et même si elle ne trouve pas dans son royaume, elle garde espoir de le trouver ou de combler le vide autrement. Ensuite, comme tout le monde, elle a des désirs plus facile à atteindre.

Par rapport à la guerre, Amaline est evidement du coté de sa Reine et pourrait facilement faire ce qu'elle lui ordonne sans discuter. Son education l'a rendu indépendante mais également très protectrice de son peuple et de son royaume. Bien qu'au courant de sa nature de cherchame, elle concidère les elfes comme son seul peuple.


Histoire

Amaline est une cherchame qui est née au sein d'un couple d'elfe. Sa mère -une prêtresse de Gaïa- fut surprise à sa naissance mais ne la rejeta pas, au contraire. C’était sa première et unique fille et, avec son mari - un mage de la Noblesse Elfique-, avait décidé de ne jamais la considérer autrement que comme leur fille. C’est pourquoi encore aujourd’hui la jeune femme les appelles encore papa et maman.

L’enfant eut une éducation semblable à celle des autres enfants, ses parents la placèrent d’abord dans la voie militaire des armes. Leur petite fille avait très tôt exprimé son intérêt pour celles-ci mais ils durent rapidement se rendre à l’évidence, son affinité à la magie était bien plus importante que sa facilité à apprendre à les utiliser. Dans un premier temps, elle commença à suivre les précepteurs du flux de l’eau. Voulant faire comme son père, Amaline s’y plongea en cherchant à combler le vide qu’elle avait en elle.

Pendant deux ans, elle l'étudia. Et durant le même temps, ses parents, chacun à leur manière, tentaient de l’aider. D'un côté paternel la noblesse, bien se tenir, bien se comporter, avoir une attitude digne, faire ce qu'il faut pour le peuple et pour la reine sans jamais rien faire qui s'y opposerait. Et, de l'autre, côté maternel, être dévouer à Gaïa, prier, s’occuper du temple et des autres efles qui en avaient le besoin. C'est dans cette tendre jeunesse qu'elle apprit qu'elle n'était pas une elfe, par réellement. Elle savait qu'elle était différente parce qu'elle se sentait toujours un peu seule mais c'est devenue clair quand ses parents le lui avouèrent. Elle n'eut pas de mal à s'y faire, la jeune fille prenait simplement de plus en plus conscience qu'elle avait un vide en elle qui ne demandait qu'à être comblé.

Amaline trouva son compte dans le culte de Gaïa, elle passait son temps libre avec sa mère et réalisa que la magie du flux de l’eau n'était peut être pas le meilleur pour allier les deux principe de vie que ses parents lui inculquent. Alors elle changea pour le flux de vie. Aider les autres fut dès lors sa priorité. Elle avait la sensation qu’en apprenant à utiliser la magie de cette manière elle arrivait à combler le vide, c'était faux bien sûr mais plus elle y croyait plus elle avait la sensation que c'était possible. Il ne se passa pas grand chose durant son éducation. Elle se plongeait corps et âme dans tout ce qu’elle faisait. Que ce soit dans ses études ou dans ses prière pour Gaïa.

Elle avait quelques bons amis, certains comme elle étaient dans la voie magique, et d’autres dans la voie des armes. Ils n’avaient pas beaucoup de temps en dehors des études intensives mais ils se voyaient quand même. ils se promenaient régulièrement en forêt et se montrait leurs progrès. C’est vers cette époque qu’elle commença a chercher avec qui se lier. Peine perdue, elle n’arrivait pas à se livrer totalement et à accepter l’Autre suffisamment. Alors, elle finit par se rendre à l’évidence, elle ne trouverait pas, jamais et deviendrait folle. C’est peut-être pour ça qu’elle n’a jamais réussi à se défaire de sa tristesse, connaître son avenir, savoir que l’on va devenir fou…

Quand elle atteignit sa majorité, Amaline continuait d’apprendre la magie du flux de la vie, elle voulait, elle espérait un jour pouvoir combler totalement le creux dans son âme. Elle ne savait pas si un jour elle trouverait la bonne personne mais elle ne cherchait plus vraiment trop déçu et résignée par ses échecs. Elle se chercha un métier das lequel s'épanouir, elle avait envie d’être utile tout les jours. Puis, finalement, elle commença à aider sa mère au temple et se servait de ses études et de son apprentissage pour soigner ceux qui en avait besoin. Parfois, certains avaient peur d’elle, de sa magie qui pouvait faire du mal autant que faire du bien, mais mal informé, ils ne pouvaient pas savoir qu’en exerçant, elle partageait et ressentait leur flux magique. La jeune femme était persuadée que Gaïa avait fait en sorte qu’on ne puisse abuser du pouvoir pour des fins personnels.

Pendant les cinq années qui suivaient, elle se perfectionnait, ou du moins, approfondissait ses savoirs et ne se souciait pas beaucoup des tensions dans son royaume. Elle se sentait concernée uniquement quand cela touchait vraiment son peuple et quand elle devait répondre aux ordres de la reine et du pouvoir en place. Si les études lui avait appris une chose qui était gravé en elle bien plus que tout le reste c’était la loyauté envers la reine Selesnya et son peuple. Elle savait qu’elle prendrait toujours leur partie, même si pour d’autre les choix peuvent se discuter.

Amaline aimait toujours écouter les histoires et les légendes des elfes. Elle s’installait souvent avec quelques enfants dans une petite salle du temple et écoutait sa mère leur raconter et parfois il lui arrivait aussi de le faire elle-même. Elle savait qu’elle oubliait des détails et que parfois ses explications étaient un peu plus rocambolesque que n’était la réalité.

Depuis le début du conflit, Amaline suit son peuple et les choix de sa reine. Totalement fidèle, elle reste à proximité du temple pour continuer ses histoires et ses habitudes. Mais elle sait que malgré tout, si pour le moment les combats et affrontements sont ralentit, presque arrêté, les tensions sont toujours là, toujours présente et que cela ne s’arrêtera pas dans l’immédiat. Elle se tient prête à agir, selon les ordres pour le bien de la communauté.



Et vous ?
Votre âge : 28 ans et 10 mois 8D
Pourquoi ce forum ? : Parce que.
Un dernier mot Jean Pierre ? : non moi c'est pas JP. JP c'est mon papy !

Voir le profil de l'utilisateur
Message par Amaline Chaldi le Mar 22 Mai - 12:12
avatar
http://memtis.forumactif.com



Fiche validée

Ta fiche est validée, bienvenue chez les civils.

Nous t'invitons à renseigner les champs de ton profil pour tes partenaires rp !

Tu peux aller poster une demande de rp ici : http://memtis.forumactif.com/f37-demandes-de-rp

Amuse toi bien sur Memtis ! Smile
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Ellës le Mar 22 Mai - 13:27

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum