Dans un univers façonné par des dragons divins, ou moult races et magies se côtoient, venez prendre part a la grande fresque de cet univers (NC-18 pour les thèmes abordés)


Excusez moi mais... C'est ma chambre [Ft. Virion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
Erob



Excusez moi mais... C'est ma chambre

— La reine vous recevra sous peu milord. Mais vous aurez à patienter quelques jours. Vous n’êtes pas le premier diplomate à passer nos portes ces dernières semaines.

— Je n’en doute pas, je vous remercie déjà de m’accorder audience. Sa majesté Grinnr à vraiment besoin de s’assurer que si Dinos ne prends pas part à la guerre, elle pourra toujours servir de refuge pour les civils.

— Oh je ne pense pas que vous avez à vous inquiéter pour cela, c’est dans les valeurs de notre ordre.

Hochant la tête en signe d’approbation, le nain s’empressa de quitter le château aux longues tours d’ivoire dont l’architecture pouvait faire pâlir le plus habile des maçons pour rejoindre le centre de la cité. Après ses aventures, ou plutôt mésaventures au sein de la crête, le nain avait continué son voyage en direction de l’Est, pour y rencontrer la reine Karine d’Arlésie. Depuis le début de la guerre, le nain avait profité que les conflits s’étaient calmé pour enfiler son rôle de diplomate et chercher des alliés.

Dinos était cependant clair dans ses intentions au sein de ce conflit : Rester neutre. Ce royaume avait toujours eu pour doctrine les enseignements de l’Ellëisme, et depuis l’arrivée au pouvoir de la reine actuelle, les préceptes pacifistes de son peuple l’avait même empêché de répliquer pour reconquérir le territoire que Fenrir avait grignoté sur Andésia au fil des ans. Sa terre était un lieu d’accueil, de refuge et de foi. Elle ne souhaitait pas que le conflit arrive ici.

Mais il ne fallait pas non plus être naif. Avec Fenrir soutenant Gor, il y avait de grandes chances que le royaume se retrouve plus vite que prévu en guerre avec ses voisins. Et c’était en jouant sur cet aspect que le nain voulait tenter les négociations. Avec les quelques jours d’attente qu’on lui imposa, il aurait tout le temps de préparer son discours.

Après avoir donc passé le reste de sa journée à explorer cette cité qu’il n’avait jamais visité auparavant, le nain alla s’installer dans une petite auberge au sein du quartier marchand, le plus populaire de la ville. L’établissement n’était pas d’un grand luxe, mais proposait un confort plus qu’agréable pour quelques écus. Le nain ne demandait rien de plus, n’ayant jamais aimé profiter de l’opulence que pouvait accorder une fonction comme la sienne.

Alors que la nuit tombait, le nain se déshabilla pour n’enfiler qu’une simple tunique en lin, et posa Idée, sa hache, de biais contre la table de chevet. Au moins il était sûr de l’avoir près de lui en cas de problème. Mais une envie pressante se faisant ressentir, il s’empressa de se rendre à la salle d’eau pour uriner, pendant seulement quelques minutes…
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Gildur Talhammer le Lun 11 Juin - 11:14
avatar
Vagabond




Excusez moi mais… C’est ma chambre

La chambre était plongée dans le silence… Seul un léger bruit vint le troubler : le découpage minutieux d’une vitre de la fenêtre. Une des techniques préférées des intrus partout dans le monde, consistant à retirer un petit morceau de verre pour passer la main et ouvrir la fenêtre de l’intérieur. Par contre, personne ne pense jamais aux individus chargés du remplacement du carreau : d’une certaine manière, les complots sont une source de revenus pour les artisans, et certains s’arrangent souvent pour faire remplacer toute la fenêtre plutôt que juste le carreau.

Bref, dans la situation actuelle, Virion s’en foutait un peu des artisans et de leurs fenêtres. Lui, il voulait juste rentrer dans la chambre. Récupérant le rond de verre nouvellement découpé, il ouvrit la fenêtre silencieusement et se glissa subrepticement à l’intérieur. La pièce était plongée dans l’obscurité, mais l’assassin devina bien vite que son occupant était absent : il n’y avait absolument aucun ronflement. On parlait d’un nain quand même ! Après une vérification prudente des lieux, Virion conclut qu’effectivement, il n’y avait personne… Même si l’état de la chambre laissait à penser que ça ne durerait pas : des vêtements déposés sur une chaise, les protections diverses posées délicatements et surtout, la hache posée près du lit. Le demi-elfe préférait que ses cibles soient endormies en général, pour des raisons évidentes, mais il avait une bonne opportunité pour une embuscade.

Ah, ce contrat… Sans nul doute le plus juteux de toute sa carrière. Gildur, le Champion d’Erob ! On lui avait proposé un sacré pactole pour l’éliminer, mais si ce qu’on racontait sur lui était vrai, alors il valait chaque pièce d’or. Sans compter la gloire que l’Aiguillon Noir en retirerait… On ne pourrait surpasser ce contrat qu’avec un autre sur un roi ou une reine. Mais Virion revint vite à la réalité, il avait à faire et sa cible pouvait revenir à tout instant. Les rêvasseries arriveraient plus tard.

Il avisa les cachettes potentielles. Sous le lit c’était une idée catastrophique, d’une part parce qu’avec sa queue assez rigide, il ne pourrait pas s’y glisser aisément, et d’autre part parce que ça le rendait assez vulnérable en cas de pépin. Sans compter qu’avec le poids du nain, le sommier pourrait le coincer…
Il y avait bien une armoire… Mais c’était difficile d’en sortir sans faire trop de bruit, loin des issues de la pièces et surtout inconfortable.
Puis il étudia la porte et l’espace derrière… Un endroit intéressant, mais la possibilité que le nain regarde à cet endroit en refermant la porte était trop important, et il aurait alors la possibilité de fuir dans le couloir.
Il leva alors les yeux et sourit. Les poutres étaient correctement espacées et il était suffisamment athlétique pour pouvoir tenir entre elles… Bien sûr, pas indéfiniment, il ne pourrait donc pas attendre que Gildur s’endorme, mais dès qu’il serait entré et qu’il s’apprêterait entrer dans son lit, l’assassin pourrait descendre... Toutefois, il faudrait se cacher au-dessus de la porte d’entrée justement, ou le nain pourrait le remarquer collé au plafond. Et en plus, il couperait toute retraite en arrivant au sol. Un bon plan selon lui.

Il referma la fenêtre afin que sa présence ne soit pas trop évidente, puis commença à se diriger vers les poutres en se visualisant la scène… Le Champion entre, referme la porte et va vers son lit. Virion descend alors de sa cachette, le surprend sans défense, et…

Ah, sans défense ? L’assassin s’arrêta et regarda la hache contre la table de chevet. Hm, avec ce plan, sa cible aurait accès à son arme, et Virion connaissait de réputation les exploits martiaux de Gildur. Hors de question de lui laisser cette opportunité. Il alla donc ramasser l’arme ; il ne maniait pas ce genre d’arme de guerre, aussi il ne pourrait pas s’amuser de l’ironie d’éliminer le Champion avec sa propre hache. Néanmoins, il alla la cacher sous la commode près de l’entrée, ne pouvant pas vraiment la porter en étant accroché au plafond, mais voulant la garder assez près pour empêcher sa cible d’y accéder.

Il entendit alors des pas dans le couloir. Il se dépêcha de se mettre en position, grimpant furtivement au plafond, se servant de ses dagues et de sa queue pour garder une certaine stabilité.

Et attendit...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Virion Malael le Lun 11 Juin - 23:28
avatar
Erob



Excusez moi mais... C'est ma chambre

Ses petits besoins effectués, le nain se rendit à novueau dans sa chambre, passant la porte sans se douter un instant de ce qui pouvait se passer ici. Cependant quelque chose marqua immédiatement l’arrêt du nain et l’empêcha de continuer ou de fermer la porte… Sa hache avait disparu. Et il en était certain, quelqu’un était passé dans cette chambre… Et peut-être qu’il s’y trouvait encore. Les assassins venant s’en prendre à Gildur étaient légions… mais rares, très rares étaient ceux qui arrivaient à passer ses diverses protections jusqu’a arriver à lui. Et il y avait une chance que ce soit le cas

Sauf que le choix était très complexe à faire, s’il se cachait dans un des meubles, continuer plus loin dans la chambre était s’exposer à un coupe-jarret, voir lui offrir clairement sa gorge ou son dos pour y planquer une dague. S’il regardait le plafond et que son assassin s’y trouvait, il l’alerterait sans avoir d’arme pour se défendre. Sauf que si il ne faisait rien, il aurait le même sort. Et reculer hors de la chambre n’était pas la meilleure idée du monde. Laisser tout son équipement ici et se promoner presque nu dans une battisse où quelqu’un lui voulait peut-être du mal...

Il fallait prendre une décision et rapidement… Fermant lentement la porte derrière lui, le nain s’avança lentement en faisant bien attention de ne pas regarder dans une direction bien précise afin d’être sûr de pouvoir esquiver ou s’enfuir si quelqu’un venait d’un angle mort… Bon il avait quand même de bonnes chances d’y rester mais c’était déjà ca.

Prenant alors son courage a deux mains, malgré la peur de cette situation dans laquelle il n’avait contrôle il dit alors à haute voix :

- Je sais que vous êtes là.

Et avant que quiconque ait le temps de dire ou de faire quoi que ce soit, il ajouta :

- Et si vous êtes envoyé par quelqu’un, je peux vous payer plus que ce que n’importe quel seigneur peut donner à quelqu’un comme vous.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Gildur Talhammer le Jeu 14 Juin - 12:08
avatar
Vagabond




Excusez moi mais… C’est ma chambre

Le nain qui entra dans la pièce était bel et bien sa cible, en chemise de nuit plutôt qu’en armure… Parfaitement vulnérable, comme le supposait Virion. Mais il s’arrêta un instant. Pas longtemps, mais ce n’était pas une pause naturelle. Si le Champion avait réussi à remarquer sa présence aussi vite, il était vraiment perspicace. Cela dit, il reprit son chemin, en refermant la porte derrière lui. Quand il fut avancé de quelques pas, l’assassin se laissa tomber, ne faisant qu’un très léger bruit en touchant le sol.

Et sa cible s’adressa à lui à ce moment précis, sans le regarder. Effectivement, il l’avait repéré en entrant. Il était doué, raison de plus pour ne pas traîner ou faire un excès de confiance. Virion s’apprêtait à passer à l’attaque quand il fut stoppé dans son élan par la seconde réplique du nain.
Ohhhhh, une offre supérieure ? Un sourire s’afficha malgré lui sur le visage du demi-elfe. D’accord, là c’était vraiment intéressant, malgré le danger potentiel de se laisser entraîner dans une discussion avec une cible aussi dangereuse. Cela dit, il était toujours désarmé et sans protection, et l’aiguillon de Virion lui donnait un avantage en cas de lutte à mains nues, donc le risque était mitigé.

- Plus cher que le contrat sur la tête du Champion d’Erob ?  Héhé, ça représente une sacrée somme, sûr de pouvoir tenir un tel engagement ?

L’Aiguillon Noir ne pouvait pas dissimuler son intérêt, comme à chaque fois qu’une telle quantité d’or était impliquée. Il ne connaissait pas réellement le caractère de Gildur, mais il se disait que la parole du Champion avait quand même droit au bénéfice du doute.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Virion Malael le Jeu 14 Juin - 14:50
avatar
Erob



Excusez moi mais... C'est ma chambre

À cet instant précis, la tension qui habitait le nain était si intense que tous ses sens avaient été embrumées et il n’avait pas pu entendre l’assassin descendre de la poutre derrière lui, se retrouvant dos à une menace mortelle. Il espérait sincèrement que sa proposition allait fonctionner, il suffisait que la personne soit trop méfiante ou alors qu’elle agisse par pur fanatisme pour que le simple fait de lui avoir communiqué qu’il était au courant de sa présence suffise à recevoir une dague dans le dos dans la seconde qui suivait.

Cependant, il semblait qu’il avait choisi la bonne solution car une voix s’élevant des ombres sur un ton qui indiquait clairement l’intérêt de cet intrus pour une belle somme, fit soupirer Gildur de soulagement. Sans chercher à effectuer le moindre mouvement, pour ne pas semer le doute dans l’esprit de l’assassin, il lui dit alors d’un ton qu’il essayait de rendre le plus calme et neutre possible :

— Je me doute bien que la somme qu’on a dû vous proposer est gigantesque. Mais je tiens à vous rappeler qu’en tant que champion la fortune que j’ai pu amasser au gré des années est colossale. J’imagine que c’est vous qui avez caché mon équipement dont vous avez pu clairement voir qu’a par mon armure qui m’a été offerte par le royaume, je ne suis pas du genre à porter des choses très ostentatoires. L’argent ne fait pas mon bonheur, et je ne dépense pratiquement rien de l’or que je continue d’amasser. De ce fait, moi ce n’est pas un solde que je vous propose, ou même une prime de risque, je vous propose une fortune qui vous permettra de faire des grandes choses.

Il se permit à ce moment-là de tourner légèrement la tête sur le côté. Il pouvait voir la silhouette de l’assassin derrière lui mais ne pouvait pas distinguer grand-chose de plus. Cependant un appendice bien particulier tiqua immédiatement le nain qui se rendit rapidement compte qu’il avait en face de lui… ou plutôt derrière lui. Et plutôt que de paniquer… Il vit cela comme une aubaine.

— L’aiguillon noir hein… Je me sens honoré qu'on demande une telle pointure pour s'occuper de moi... Et...je préfèrerais largement vous savoir dans mon camp que dans celui d’en face. Alors dites-vous bien que ça ne me dérange pas de dépenser une petite fortune pour acquérir les services du meilleur assassin de la région. Et comme vous savez, si on a bien un défaut qui nous font passer parfois pour des naïfs à travers le monde, c’est qu’on trahit jamais une parole qu’on a prononcée. Alors à vous de voir, je ne dis pas que ce sera de l’argent facile, mais je pense que quand on met autant de cœur à l’ouvrage, c’est que vous aimez autant l’argent que les défis que procure votre métier, n’ai-je pas raison ?
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
[/quote]
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Gildur Talhammer le Sam 16 Juin - 9:55
avatar
Vagabond




Excusez moi mais… C’est ma chambre

Le Champion gardait sa contenance malgré la situation. Ce n’était peut-être qu’une façade, mais il fallait reconnaître qu’il avait du cran au vu de sa position. Virion restait tout de même sur ses gardes, au cas où Gildur tenterait quelque chose. Par contre...Sa proposition était intéressante… L’assassin n’avait pas particulièrement étudié les possessions du nain, mais le fait qu’il loge dans une taverne classique sans luxe particulier semblait cohérent avec ce qu’il prétendait.

C’était totalement à l’opposé des habitudes de Virion, qui lui adorait l’opulence. Il trouvait bien dommage d’avoir autant d’argent si ce n’était pas pour le dépenser ; de ce fait, il ne voyait aucun inconvénient à récupérer une fortune non utilisée. L’assassin restait silencieux alors qu’il jugeait la proposition, silence que combla à nouveau sa cible-mais-qui-ne-le-resterait-peut-être-pas.

Ha, il s’essayait à la flatterie en plus. Le nain tentait la voie diplomatique, et on se retrouvait en pleine négociation d’un nouveau contrat à présent. Mais il avait quelques points pour lui. Si le Champion d’Erob osait trahir sa parole et que ça s’apprenait, le pays en prendrait un sacré coup… Les nains mettaient l’honneur devant presque tout le reste, souvent même devant leur propre vie. Ainsi, cette proposition ne devrait normalement pas être une arnaque. Et en effet, les défis propres au job d’assassin faisaient partie des choses que Virion appréciait - avec un risque mesuré bien sûr.

L’assassin garda encore le silence quelques instants, étudiant les différentes possibilités devant lui. Vue de l’extérieur, la situation devait avoir l’air assez comique, avec une personne en chemise de nuit et une autre dans le dos de la première, les deux dans un silence un peu malaisant. Finalement, Virion reprit la parole.

- Hm, je suis flatté que vous me connaissiez, au moins de réputation, mais n’allons pas jusqu’à dire que je suis le “meilleur”, ce serait tenter le démon. Je ne considère d’ailleurs pas ce que je gagne généralement comme “de l’argent facile”... Mais si vous voulez surpasser votre propre contrat contre votre commanditaire, c’est envisageable oui… Je peux sans doute vous faire confiance au sujet du paiement, mais je ne me contenterai pas d’une promesse orale, même de la vôtre. Je garde toujours des traces écrites.

Le ton de l’assassin avait légèrement changé et était devenu un peu moins menaçant, même si on pouvait deviner qu’il prenait l’affaire au sérieux. Il ne doutait pas que Gildur accepterait, ne serait-ce que parce que c’était lui qui avait entamé la proposition, mais les conditions étaient encore à négocier.

C’était important les conditions. Avec des conditions précises et l’argent qui allait avec, le commanditaire original aurait pu demander expressément à ce qu’on ne puisse pas l’emporter sur son contrat. Mais il avait probablement dû se dire que son offre de départ ne pourrait pas être dépassée.

Ha ha. Tout le monde peut se tromper.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Virion Malael le Dim 17 Juin - 16:36
avatar
Erob



Excusez moi mais... C'est ma chambre

Le silence qui s’installa après sa proposition fut réellement pesant. Incapable de juger de sa position de l’attitude de l’assassin, il ne pouvait qu’espérer que sa proposition fasse mouche. Ses muscles commençaient à s’ankyloser sous le poids de la tension présente dans la pièce ? Finalement, l’eyrien repris la parole, faisant soupirer le nain de soulagement. Visiblement, il l’avait entendu, et était intéressé par sa proposition. Ce n’était peut-être pas la méthode la plus courageuse pour se sortir de la situation, mais être en vie avait quelque chose d’agréable.

Se retournant alors, il pouvait enfin lui faire face. Il remarqua que l’homme, du peu qu’il pouvait voir de ses traits dans l’obscurité, n’était pas complètement eyrien. Il suffisait de voir la forme de ses bras ou des doigts pour y voir quelque chose de plus humanoïde. Le nain le fixa alors dans les yeux et lui dit sans se démonter :

- Oui bien sur. De toute façon, vous n’allez pas transporter deux coffres entier d’or sur vous. Je ferais en sorte que vous puissiez officiellement utiliser tout mon patrimoine et toute ma fortune, afin que vous puissiez vous servir dans le coffre de la banque de Snail comme bon vous semble. Bien sur cela ne concerne que ma fortune actuelle, ce que je gagnerais à l’avenir me reviendra de droit… Cela me permettra de m’assurer que vous n’irez pas voir ailleurs, car même si quelqu’un de VRAIMENT riche vous propose de l’or… J’aurais toujours mieux.

Avec son sourire railleur qui le caractérisait si bien, le nain tendit alors la main a l’homme venu ici pour l’assassiner, comme si c’était un accord commercial ou politique tout à fait normal.

- Et comme clauses bien spécifique, vous avez le droit de refuser de refuser des missions d’assassinat qu’on vous donnera, vous avez le droit de continuer à votre compte, mais vous n’avez pas le droit de prendre pour cible des gens de notre camp et interdiction de travailler pour le camp d’en face. C’est un bon compris, qu’en pensez vous ?
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Gildur Talhammer le Ven 22 Juin - 12:57
avatar
Vagabond




Excusez moi mais… C’est ma chambre

Quand Gildur se retourna, Virion se tendit par réflexe, mais reprit rapidement sa position initiale quand il comprit que c’était juste pour mieux discuter. Il remarqua que le regard du nain avait quelque chose de dur, presque inflexible. C’était quelqu’un de déterminé assurément, et bien qu’il ne se laisse pas démonter, il apparaissait vraiment comme quelqu’un dont la parole était tout aussi inflexible. L’assassin sourit à l’énonciation de la fortune qui pourrait lui revenir. Ah, l’or !

- Très intéressant… Il faudra juste que je sache exactement combien il y a dans le fameux coffre, pour mes comptes, vous comprenez…

Virion écouta ensuite le Champion énoncer ses conditions. Hum, apparemment, il voulait partir sur une clause d’exclusivité avec une embauche à long terme. Il avait déjà travaillé longtemps pour la même personne, donc le principe même ne le dérangeait pas tant que ça, mais la dernière partie le gênait un peu plus. Considérant la main tendue, il approcha la sienne sans la serrer en effectuant une contre-proposition.

- Je suis globalement d’accord avec vos demandes, à savoir de ne pas agir à votre encontre, mais il me faudra des définitions claires sur “qui est dans votre camp”. Cependant, pour l’interdiction de travailler “pour le camp d’en face”, de la même manière c’est plutôt vague, et “ils” pourraient très bien avoir des demandes plus personnelles qui ne concernent pas la guerre. Le fait que je n’accepte rien contre vous et vous alliés devrait couvrir ce genre de risque. Après, rassurez-vous, je ne suis pas du genre à abuser systématiquement des failles d’un contrat, et je ne suis pas complètement obtus non plus : au vu de votre paiement, il faudrait quelque chose de particulièrement colossal pour surenchérir !

L’assassin se permit un petit rire, la simple pensée d’une telle fortune lui paraissant assez absurde. Qu’est-ce que la guerre pouvait être rentable quand on savait s’y prendre… Il attendit de voir si le nain serrait la main pour conclure l’accord, ou s’il voulait encore en négocier les termes.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Virion Malael le Sam 23 Juin - 11:47
Contenu sponsorisé


Message par Contenu sponsorisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum