Dans un univers façonné par des dragons divins, ou moult races et magies se côtoient, venez prendre part a la grande fresque de cet univers (NC-18 pour les thèmes abordés)


Une nouvelle journée, une nouvelle rencontre? [PV: Rakshasa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
La Jetée


La main en sang, l'odeur du sang et de la mort... Le démon se réveilla une nouvelle fois avec ce souvenir tenace... Son premier souvenir... Ca faisait quoi ? Deux ans ? Un petit peu plus. Pourquoi ça le hantait encore ? Voir des morts, et même tuer ne le dérangeait pas, mais ce souvenir avait quelque chose qui le dérangeait... Peut-être était-ce simplement parce qu'il ne se rappelait de rien avant cela. Grognant pour chasser ces souvenirs et le reste de sommeil, il se redressa et s'étira. Le soleil pointait son nez, et il allait être temps d'ouvrir son échoppe. Il vivait au-dessus de celle-ci, il n'avait donc pas un long chemin à faire pour l'atteindre. Il ne prit pas de petit déjeuner, il en prenait rarement. Il enfila un pantalon léger et noir ainsi qu'une chemise bleu sombre. Il s'arrêta un instant devant le miroir, observant ses cornes dépassant légèrement de sa chevelure rabattu. Il avait parfois l'impression d'avoir une crinière, mais laisser ses cornes trop apparentes seraient du suicide. Il vérifia que son sort d'illusion était bien en place, sort dont le but était de détourné l'attention de ses cornes. On les voyait sans les noter, on était plus attiré par un insecte passant à ce moment devant, ou un reflet... Il attrapa également un chapeau noir avec une bande blanche et avec les bords court. Il l'enfila s'assurant que ses cornes étaient bien cachés puis il descendit dans son échoppe. Vik , son employé, était déjà occupé à ouvrir le magasin et avait vérifié que tout était en ordre. Le jeune homme aux cheveux courts et noir et sans la moindre trace de barbe salua avec respect son patron avant de retourner à ses affaires.

*Ponctuel, travailleur et silencieux, un employé parfait *

Tashar observa alors son magasin. En entrant, on avait sur sa droite tout ce qui était lié à la nourriture. D'abord celle-ci, fruits, légumes, tous frais, livrés peu avant l'ouverture, divers ustensiles de cuisines, des livres de recettes, et autres bricoles. Sur la gauche se trouvait divers objets du quotidien ainsi qu'un rayon avec diverses herbes plus ou moins médicinales. Un jour son magasin posséderait plus de choses... Pourquoi pas des bijoux ? Oui... Des armes ? Bof, inintéressant... Il fallait également que ça se vende bien... Et puis l'ancien propriétaire n'apprécierait pas qu'il vende des armes ici.

-Monsieur Calat'Shan ? J'ai posé le livre sur le bureau.

La voix de son employé le ramena à la réalité, une sombre, triste et terrible réalité... Il remercia Vik d'un signe de la tête avant de se diriger vers le dit bureau. En réalité c'était une simple petite table posé dans une zone réservée aux employés et qui était séparé du magasin par un simple petit muret comme un bar. Il aimait bien pouvoir observer son magasin tout en travaillant. Et surtout, quand il n'avait pas d'employé, il ne pouvait pas se permettre de perdre de vue son magasin. Il trouva donc sur cette table un énorme livre. Le livre des comptes.... Ca allait lui prendre une bonne partie de la journée... Enfin, il fallait bien le faire. Il s'installa confortablement, le chapeau toujours sur la tête, attrapa une plume et de l'encre et se mit à vérifier les comptes.
Une nouvelle journée commençait.
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Tashar Calat'Shan le Ven 8 Juin - 17:37
avatar
Vagabond




Une nouvelle journée, une nouvelle rencontre ?
Rakshasa & Tashar Calat’Shan

Assise dans un petit restaurant en plein coeur de Bae, capitale de La Jetée, Rakshasa s’ennuyait. Elle venait de prendre son petit-déjeuner et, maintenant, elle ne savait plus que faire. C’était un peu l’inconvénient de l’immortalité, il lui était de plus en plus difficile de trouver une occupation lors de son temps libre. On pourrait croire qu’elle en avait plein les bras avec les missions que lui donnait Desmosnius, mais ce n’était pas le cas. C’était en fait une période plutôt tranquille, et il ne lui avait rien demandé depuis un bon moment. Certes, elle était autonome et pouvait agir à sa guise en faveur de son maître, sauf qu’il n’y avait pas grand-chose de plus à faire pour l’instant. Le culte des démons était bien implanté en Fylog, bien plus que les mortels ne le croyaient. Elle ne serait d’ailleurs pas surprise si Desmosnius annonçait une prochaine invasion imminente de Memtis.

Ennuyée, elle poussa un long soupir et se leva pour payer son repas auprès du serveur avant de quitter les lieux. Rakshasa aurait très bien pu se servir de son pouvoir de persuasion pour convaincre le serveur de la laisser partir sans payer, mais elle n’aimait pas s’y résoudre. Elle avait une certaine fierté et se refusait à commettre un acte aussi disgracieux, mettant un point d’honneur à n’avoir aucune dette envers qui que ce soit. Une fois à l’extérieur, elle s’étira longuement, savourant les chaleureux rayons de soleil qui caressaient sa peau. Et maintenant, que faire ? Peut-être qu’elle pourrait se trouver un nouveau contrat auprès des nobles de Bae. Elle ne manquait pas vraiment d’argent, mais au moins cela aurait le mérite de la divertir un peu. La démone se dirigea vers les quartiers les plus malfamés de la ville pour rejoindre son contact habituel, un elfe qui se tenait au courant de toutes les rumeurs qui circulaient en ville. Il n’était pas rare qu’il la dirige vers quelqu’un qui avait besoin des services d’un espion, et elle le payait généreusement en échange.

Malheureusement pour Rakshasa, l’elfe n’avait rien à lui proposer pour aujourd’hui, aussi repartit-elle les mains vides. Elle avait bien sûr d’autres options pour se dénicher du travail, mais cette déconvenue lui avait fait réaliser qu’elle n’en avait pas du tout envie pour l’instant. Perdue dans ses pensées, elle ne remarqua pas vraiment où elle mettait les pieds, jusqu’à ce qu’elle lève la tête et se rende compte qu’elle se trouvait désormais dans le quartier commerçant de Bae. Malgré l’heure matinale, les gens déambulaient dans la rue principale, les bruits des conversations enjouées résonnant tout autour. Le regard de Rakshasa fut attiré par les échoppes qui jalonnaient le quartier et elle haussa les épaules avant de pénétrer dans le commerce le plus près. Tant qu’à être ici, pourquoi ne pas faire un peu de lèche-vitrines ?

La démone fit rapidement le tour de la boutique, qui ne proposait que des sculptures en bois. Elles avaient beau être très bien réalisées, Rakshasa n’avait pas besoin d’éléments de décoration, aussi passa-t-elle son chemin. La prochaine échoppe semblait être une épicerie plutôt grande, et elle décida d’y entrer pour faire ses courses de la semaine. Avec un peu de chance, elle y trouverait aussi un jouet pour sa chatte Megumi, qui devait se sentir particulièrement seule. L’animal savait se nourrir seul et était libre de ses mouvements, mais le pauvre devait s’ennuyer de sa maîtresse, qui était absente depuis plusieurs semaines. Néanmoins, Rakshasa savait que l’enfant de ses voisins, une petite elfe, pourrait donner de l’amour à son chat en son absence. Elle cessa de s’inquiéter pour son chat et entra dans l’épicerie, où un homme aux courts cheveux noirs la salua dès qu’elle y mit les pieds. Elle lui répondit poliment avant de balayer les lieux du regard, ses yeux s’arrêtant sur l’homme assis à un bureau au fond du magasin. Pourquoi lui semblait-il si familier ?


codage par Laxy Dunbar.

_________________


Every single day
Every word you say
Every game you play
Every night you stay
I'll be watching you

Voir le profil de l'utilisateur
Message par Rakshasa le Sam 9 Juin - 0:52
avatar
La Jetée


Tiens une faute... Ah non, il avait simplement mal lu un chiffre. Tashar se retint un soupir avant de regarder la pièce. Quelques personnes étaient déjà présentes pour acheter quelques fournitures et repartir rapidement. En pensant à certains ustensiles de cuisines, il se retint un second soupir. Il attendait une livraison depuis deux semaines, et pas la moindre nouvelle. Il espérait plus qu'elle n'arrive, mais il aurait bien aimé une réponse de son contacte. Les tensions entre les pays avaient ralenti son commerce, certains marchands ne souhaitaient plus faire affaire avec lui, et parmi eux il y en avait qui ne se donnait même pas la peine de le prévenir. Ses stocks tenaient encore, mais il devrait réagir. Il avait hésité un temps à rendre visite à ses contacts et être un peu plus intimidant, mais cela ne menait à rien, il le savait. Il valait mieux trouver d'autres contacts, d'autres affaires. Ca lui donnerait une excuse pour voyager d'ailleurs, et trouver enfin une piste viable pour se soutirer du contrôle de l'Originel.

-Et voilà, merci de votre visite, madame.

Vik continuait son travail avec le sourire. Le démon retourna alors à ses comptes. Tout était inscrit dessus, chaque achat, chaque vente. Son magasin faisait un bon profit, il ne faisait certes pas fortune avec ça, mais ça le mettait à l'abri du besoin. Ses convois par contre lui apportait plus. Peut-être devrait-il aller l'autre côté des montagnes pour tenter d'y établir d'autres convois. Mais en cette période, cela semblait risqué. Bon, il n'avait pas peur d'y aller, il était un démon et il fallait beaucoup pour l'effrayer, mais il ne pouvait pas encore se permettre de quitter l'endroit longtemps. Son commerce fonctionnait mais il devait encore le superviser, qui sait l'effet que ça aurait s'il le laisser quelques mois sans surveillance...

-Bienvenue à La Corne Rouge.

Tashar leva de nouveau le regard pour regarder le nouvel arrivant, ou plutôt la nouvelle arrivante. C'était une belle demoiselle, le genre à plaire à beaucoup d'hommes et à savoir en user. Le démon retourna à son grand livre pour finir son calcule. Mais quelque chose le dérangeait.... Est-ce que ça vous est déjà arrivé que votre instinct vous hurle quelque chose ? Quelque chose que vous avez alors vraiment envie de faire, sans vraiment comprendre pourquoi ? Eh bien Tashar Calat'Shan ressentait cela en ce moment. Son instinct lui hurlait d'éviter la Dame sans qu'il ne sache pourquoi. Il secoua la tête comme s'il s'était trompé dans un calcul pour chasser ce sentiment. A défaut de partir en courant, il allait au moins la garder à l'oeil... Et Vik ne serait pas insensible à ses charmes, il risquait de se faire avoir comme un bleu...
Voir le profil de l'utilisateur
Message par Tashar Calat'Shan le Sam 9 Juin - 9:51
Contenu sponsorisé


Message par Contenu sponsorisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum